Ceux qui ont connu Gert Verheyen durant sa carrière active ne sont pas surpris de l'entendre dire que la base de son travail est de souder et d'animer le groupe ni qu'il attache beaucoup d'importance à son comportement durant toute la semaine.
...

Ceux qui ont connu Gert Verheyen durant sa carrière active ne sont pas surpris de l'entendre dire que la base de son travail est de souder et d'animer le groupe ni qu'il attache beaucoup d'importance à son comportement durant toute la semaine. C'est précisément un aspect qui a fait défaut à Ostende la saison dernière et c'est à ça qu'a fait allusion le nouveau propriétaire du club, Peter Callant, lors de la présentation de son entraîneur et de l'adjoint de celui-ci, Franky Van der Elst : le KVO 3.0 doit retrouver son ADN. Soit sa camaraderie, sa force de caractère, son sens du travail. Ces valeurs ont été prises en compte dans le recrutement du nouveau groupe. Le directeur sportif fraîchement arrivé, Hugo Broos, a d'ailleurs connu un grand succès avec le Cameroun grâce à cet exercice. L'entraîneur qu'il a désigné à Ostende possède le même profil que lui : il ne veut que des joueurs prêts à vivre en professionnels et il ne supporte pas les fainéants. Il a émis des directives claires, sur lesquelles il ne transigera pas, comme les repas communs, à midi. Il a aussi fait rafraîchir le foyer des joueurs, le vestiaire et la salle de musculation. Partout, il y a des dessins de Dominique Lobbestael avec des slogans du style : - Succes isn't given, it is earned- Average players want to be left alone, good players want to be coached, great players want to be told the truth ! - Hard work beats talent, when talent doesn't work hard. Sur le terrain, Verheyen dégage énormément de sérénité et d'assurance. Il n'accable pas ses joueurs sous les informations et il ne se donne pas non plus en spectacle. Il compte procéder en 3-4-2-1, avec discipline et souplesse tactique. Le KVO 3.0 veut surtout montrer que le départ de Marc Coucke ne marque pas le début de son déclin. Traduction : il vise les PO1. Verheyen se dit satisfait des joueurs qu'il a obtenus, pour autant qu'il ait encore un gardien " et peut-être aussi quelqu'un devant. "