Désormais prise en charge par l'expérimenté LuisAragonés, l'équipe nationale espagnole n'a pas encore convaincu. L'ultime répétition générale face à l'Ecosse n'avait pas été brillante et l'entrée en scène officielle lors du premier match éliminatoire de la Coupe du Monde 2006, mercredi passé à Zenica face à la Bosnie-Herzégovine, n'a pas rassuré les suiveurs. Sous l'£il attentif d' Aimé Anthuenis, la Seleccion a ouvert la marque à la 66e minute par Vicente, mais a été ...

Désormais prise en charge par l'expérimenté LuisAragonés, l'équipe nationale espagnole n'a pas encore convaincu. L'ultime répétition générale face à l'Ecosse n'avait pas été brillante et l'entrée en scène officielle lors du premier match éliminatoire de la Coupe du Monde 2006, mercredi passé à Zenica face à la Bosnie-Herzégovine, n'a pas rassuré les suiveurs. Sous l'£il attentif d' Aimé Anthuenis, la Seleccion a ouvert la marque à la 66e minute par Vicente, mais a été rejointe huit minutes plus tard sur un but de Bolic, un ancien de la Liga puisqu'il a joué au Rayo Vallecano. " Il est inconcevable de perdre un ballon comme celui qui a engendré le but égalisateur ", regrettait Aragonés qui avait choisi d'associer Raul à JoséAntonioReyes (récemment élu Joueur du Mois en PremierLeague anglaise). C'est la paire d'attaquants qui avait bien fonctionné face à l'Ecosse, une semaine plus tôt, mais pendant un quart d'heure seulement... avant que le match ne soit interrompu. L'Espagne, qui avait l'habitude de dominer son groupe éliminatoire avant d'échouer lamentablement lors des phases finales, est aujourd'hui à la peine dès le départ. Elle avait déjà dû passer par les barrages pour se qualifier pour l'EURO 2004 et la presse ibérique craint de nouveau que la première place du groupe soit difficile à conquérir. De son côté, l'ancien sélectionneur JavierClemente n'a pas mâché ses mots sur une chaîne de radio : " Cela fait des années que la Seleccion manque de personnalités. Elle possède de bons joueurs, et face à de petites équipes, elle parvient à s'imposer facilement, mais lorsqu'il faut faire preuve de caractère, elle ne parvient pas à faire bloc ". Il a tout de même ajouté : " Contre la Belgique, le 9 octobre, il ne devrait pas y avoir de problèmes car la qualité devrait prévaloir ". (D. Devos) CLAUDIO RANIERI a quitté l'entraînement de Valence avant terme jeudi dernier : il était excédé que ses joueurs ne comprennent pas ses principes, lors d'un exercice d'attaque par les flancs. GABRIEL FERNANDEZ, alias Gabi, international Espoir, a été transféré de l'Atletico Madrid à Getafe. Il espère y jouer davantage et est convaincu du maintien des néo-promus en D1. COSTASKIASSOS, un flanc droit grec originaire d'Iraklis Salonique, est le 15e et dernier transfert d'un autre néo-promu, Numancia. Comme il était sans contrat, il a encore pu être engagé hors délais. L'ESPANYOL, selon un audit, aurait une dette atteignant 34,7 millions d'euros. RAFAELBENITEZ, l'ancien entraîneur de Valence, et son ex-employeur iront jusqu'au bout dans le différend qui les oppose. C'est-à-dire jusqu'aux tribunaux. BUTEURS : 1. Milosevic (Osasuna), Rodriguez (Espanyol) 3 buts ; 3. Giuly (Barcelone), Alvaro (Saragosse), Pandiani (Deportivo) 2. D. Devos