Chaque mois, les rédactions d'ESM ( European Sports Magazines) - Voetbal International (Pays-Bas), Der Kicker (Allemagne), Don Balon (Espagne), Fanatik (Turquie) La Gazzetta dello Sport (Italie), A Bola (Portugal), World Soccer (Angleterre), Sport Express (Russie), et Sport-Foot Magazine - composent leur équipe européenne. Voici la composition idéale pour le mois de novembre 2006 avec le nombre de votes obtenus par chaque joueur.
...

Chaque mois, les rédactions d'ESM ( European Sports Magazines) - Voetbal International (Pays-Bas), Der Kicker (Allemagne), Don Balon (Espagne), Fanatik (Turquie) La Gazzetta dello Sport (Italie), A Bola (Portugal), World Soccer (Angleterre), Sport Express (Russie), et Sport-Foot Magazine - composent leur équipe européenne. Voici la composition idéale pour le mois de novembre 2006 avec le nombre de votes obtenus par chaque joueur. LYON, 3 Lyon a réussi le meilleur départ de l'histoire du championnat de France et flambe sur la scène européenne. Le gardien, devenu numéro 1 chez les Bleus, en est pour quelque chose. Symbole de sa réussite : son penalty arrêté face à Van Nistelrooy (Real)SÉVILLE, 4 L'arrière droit brésilien est l'un des grands artisans du merveilleux parcours du FC Séville, qui titille les plus grands dans la Liga. Sa très bonne technique et son excellente condition physique lui permettent d'être aussi présent défensivement qu'offensivement.BRÊME 7 Acker signifie le champ labouré et l'arrière venu d'Hanovre cet été s'est montré digne de l'étymologie de son nom. Oubliée l'opération du talon pendant le Mondial, le bonhomme (1,96m-85kg) a retrouvé tout son allant et a réintégré le noyau de l'équipe nationale. MAN. UTD, 3 Si l'attaque est la plus prolifique d'Angleterre, la défense n'est pas en reste. Débarqué en janvier dernier de Moscou, le Serbe a brillé tant face à Bolton et contre Chelsea. Placement, jeu aérien et relance sobre, tous les ingrédients d'un défenseur moderne. ROME, 3 Il s'est exprimé à un haut niveau. Il a même dépanné sur le flanc gauche où il a vite surmonté les problèmes d'adaptation. Malgré l'application de points de suture sur le genou, il a également été utile en phase offensive vu qu'il a inscrit des buts importants.BARCELONE, 4 L'Espagnol (22 ans) s'impose dans le milieu où sa présence est visible à la fois à la récupération et au niveau de la création. Voici deux ans, il a été le joueur le plus souvent aligné en championnat mais c'est depuis qu'il a été aligné au mediocentro qu'il éclate. BARCELONE, 6 Après une période difficile, et notamment un match au Real Madrid où il avait été fort critiqué, la star brésilienne est revenue à son meilleur niveau. Notamment, en réussissant un magnifique doublé face à Saragosse en championnat.LYON, 4 C'est souvent lui qui déclenche le turbo. Quand Lyon développe son jeu, il dicte la marche à suivre. Contre le Real et en championnat, il a été l'élément offensif le plus en verve et le plus régulier. Il a notamment donné la victoire contre Auxerre (1-0). MAN. UTD, 3 Critiqué par la presse en début de championnat, il lui fallait simplement retrouver le rythme de la compétition. Ecarté de nombreux mois suite à sa blessure au pied et sa suspension, il a atteint son pic de forme : trois buts à Bolton et deux à Sheffield Utd. ROME, 6 Le capitaine est bien parti pour battre son record (20 buts). La saison dernière, il en totalisait 16 quand il s'est gravement blessé en février. Il vise aussi le titre de meilleur buteur qui, depuis 19 ans, n'a plus échu à un numéro 10 (Diego Maradona).SÉVILLE, 3 Actuellement le meilleur buteur de la Liga, le Franco-Camerounais n'est pas égoïste pour autant. Il ne se prive jamais de distiller des assists. Il affiche une moyenne de 7,5 points par match dans les cotations attribuées par l'hebdomadaire Don Balon.