Chaque mois, les rédactions d'ESM ( European Sports Magazines) - Voetbal International (Pays-Bas), Der Kicker (Allemagne), Don Balon (Espagne), Fanatik (Turquie) La Gazzetta dello Sport (Italie), A Bola (Portugal), World Soccer (Angleterre), Sport Express (Russie), et Sport-Foot Magazine - composent leur équipe européenne. Voici la composition idéale pour le mois de janvier avec le nombre de votes obtenus par chaque joueur.
...

Chaque mois, les rédactions d'ESM ( European Sports Magazines) - Voetbal International (Pays-Bas), Der Kicker (Allemagne), Don Balon (Espagne), Fanatik (Turquie) La Gazzetta dello Sport (Italie), A Bola (Portugal), World Soccer (Angleterre), Sport Express (Russie), et Sport-Foot Magazine - composent leur équipe européenne. Voici la composition idéale pour le mois de janvier avec le nombre de votes obtenus par chaque joueur. Inter, 2 Probablement lassé par les critiques émises à son égard, le Brésilien s'est montré plus autoritaire dans ses interventions et a gagné des points à Torino. Mais la domination de son équipe est telle qu'il n'a pas encore vraiment été testé à fond. Inter, 4 Arrivé de Monaco l'été dernier, le Brésilien (25 ans) a fini par trouver son rythme de croisière. Ces dernières semaines, il a balayé tout son flanc, alliant la fantaisie brésilienne (dribbles) au pragmatisme transalpin (90 minutes de concentration). Inter, 3 On parle surtout des coups de boule qu'il reçoit mais sur le plan football, son rendement est élevé. Il se démène sur tout le terrain et participe efficacement à la construction des offensives, ne se contentant pas de monter que sur les phases arrêtées. Arsenal, 3 Depuis le départ de Campbell (Portsmouth), il est devenu le grand patron de la défense. Impérial lors de la victoire contre Manchester, il a surtout marqué les esprits pendant l'épopée en Coupe de la Ligue (victoire 3-6 à Liverpool et élimination de Tottenham). ManU, 3 Enfin, la succession des matches a eu de l'emprise sur son jeu. Enfin, car cela nous donne une image humaine d'un joueur qui rend chaque semaine des copies parfaites. Propre à la relance et souverain dans les duels, le Serbe s'impose comme le complément idéal à Ferdinand. ManU, 7 Ses trois doublés en trois matches ont permis à ManU de s'imposer aisément. Si les Red Devils sont en tête, ils le doivent au Portugais qui occupe la deuxième place du classement des buteurs (15 buts). A mi-saison, il part grandissime favori pour le titre de joueur de l'année. Inter, 3 Si l'Inter vole, le Serbe (28 ans) y est pour quelque chose. Pas toujours précis, il met tout son c£ur dans la bataille et a marqué un goal important contre la Fiorentina, où il a reçu une bouteille sur la tête à sa sortie. Son contrat a été prolongé jusqu'en 2010. Valence, 3 Valence a réalisé une série de six victoires consécutives le mois passé, avant d'être stoppé par le Betis. Albelda est le moteur de l'entrejeu : il récupère des ballons et amorce la contre-attaque. Une pièce maîtresse au sein d'un bloc très solide. Barcelone, 3 On n'en voulait plus mais pendant la blessure de Samuel Eto'o, c'est lui qui a permis au Barça de rester dans la course au titre. Son mois de janvier fut particulièrement faste : un hat-trick en Coupe du Roi face à Alavés, et plusieurs buts en Liga. Inter, 8 Le Suédois marque pratiquement à tous les coups après avoir gratifié le public de mouvements de grande classe. Par rapport à la saison dernière, il se montre encore plus combatif et collectif. Doit se calmer : sa faute sur Donadel (Fiorentina) aurait mérité le rouge. Séville, 3 Séville a connu une période plus difficile avant de se ressaisir, mais l'attaquant franco-malien est resté égal à lui-même : il a continué à trouver le chemin des filets avec une belle régularité, tout en travaillant pour l'équipe en faisant parler son physique.