Depuis quelque temps, on dit L'Equipe en crise : conflits entre journalistes, remaniements dans les rédactions, chiffres de vente en baisse, hésitations éditoriales... Gérard Ejnès, directeur adjoint de la direction, tempère et évoque l'avenir.
...

Depuis quelque temps, on dit L'Equipe en crise : conflits entre journalistes, remaniements dans les rédactions, chiffres de vente en baisse, hésitations éditoriales... Gérard Ejnès, directeur adjoint de la direction, tempère et évoque l'avenir. Dans son enquête La Face cachée de L'Equipe, David Garcia montre que tout n'est pas rose dans les coulisses du journal.Ce livre est un tissu d'âneries. David Garcia raconte de vieilles histoires. Moi, je préfère répondre au présent. Nous avons renouvelé notre équipe de direction depuis septembre et je n'ai pas l'impression que nous vivions dans une ambiance de crise. Par contre, si on parle des chiffres de vente, c'est autre chose. Justement, l'audience chute d'année en année. Il faut relativiser. Nous ne connaîtrons plus jamais les mêmes chiffres qu'il y a quelques années. Aujourd'hui, internet permet de recevoir des résultats en temps réels, des chaînes uniquement consacrées au sport ont fait leur apparition sur la toile et on n'a jamais autant diffusé de sport à la télévision. Il est vrai, peut-être, que notre journal n'a pas été suffisamment bon durant une période. Depuis novembre, nous sommes aussi soumis à la concurrence de deux autres quotidiens, Le 10 Sport et Aujourd'hui Sport, et la crise économique nous touche de plein fouet. Mais la baisse a été contrôlée. Nous tournions autour de 327.000 quotidiens vendus en moyenne en 2007. Le chiffre de 2008 devrait approcher les 320.000. Le passage de L'Equipe au format tabloïd était censé redynamiser le journal. Pourquoi est-il constamment reporté ?Ce changement n'est plus d'actualité. Nos deux concurrents ont opté pour ce format et connaissent de mauvais résultats. Même si cela n'explique pas totalement leurs ventes décevantes, nous avons choisi d'éviter cette direction, surtout qu'un nouveau format implique de gros efforts économiques. Par contre, nous modifierons notre maquette aux alentours d'avril 2009. Nous avons aussi décidé de recentrer notre attention sur le football et le rugby. Des sportifs comme Alain Bernard ou Sébastien Loeb, qui accomplissent de grandes performances, ne font pas vendre. Aujourd'hui Sport et Le 10 Sport sont loin derrière au niveau des ventes : L'Equipe reste-t-elle intouchable en matière d'informations sportives ?Notre offre est différente. Ces deux rédactions ont opté pour un positionnement plus simple, plus people et elles n'ont aucun journaliste sur le terrain, contrairement à nous. Cela aurait pu faire des dégâts mais les lecteurs nous restent fidèles.