Flash-back. Octobre 2017. Mohamed Salah devient un héros en Égypte. Le " papillon " de 25 ans des Reds, élu meilleur joueur de Premier League devant notre compatriote Kevin De Bruyne, a marqué deux buts, dont un sur penalty, au stade Borg El Arab du Caire contre le Congo (2-1). Pour la première fois en 28 ans, l'Égypte se qualifie pour la Coupe du Monde, dans une pou...

Flash-back. Octobre 2017. Mohamed Salah devient un héros en Égypte. Le " papillon " de 25 ans des Reds, élu meilleur joueur de Premier League devant notre compatriote Kevin De Bruyne, a marqué deux buts, dont un sur penalty, au stade Borg El Arab du Caire contre le Congo (2-1). Pour la première fois en 28 ans, l'Égypte se qualifie pour la Coupe du Monde, dans une poule qui comportait aussi l'Ouganda et le Ghana. C'est un soulagement pour le pays, qui avait été le premier participant africain à cet événement mondial en 1934. La star est devenue le héros de toute une nation. Salah a inscrit cinq des huit buts de son équipe, qui n'en a encaissé que quatre en six matches. Le peuple égyptien l'en remercie en votant pour lui lors des élections présidentielles de mars dernier : le footballeur obtient l'équivalent de 3 % des voix, très loin derrière le président, Fattah Al-Sissi, qui a rassemblé plus de 97 % des suffrages. Le sélectionneur argentin de l'Égypte, Héctor Cúper (62 ans), en poste depuis mars 2015 et finaliste perdant de la dernière CAN (1-2) face au Cameroun d' Hugo Broos, sait que sa ligne d'attaque Ramadan Sobhi (Stoke City)- Ahmed Hassan (SC Braga)-Salah recèle moins de qualités que la mortelle combinaison Sadio Mané- Roberto Firmino-Salah. Dans son 4-3-3, il opte donc pour un entrejeu très costaud, avec Mohamed Elneny, un joueur d'Arsenal, fin passeur, soutenu par Tarek Hamed, qui joue pour le grand club de Zamalek, et le chevronné Abdallah Said, qui se produit en Finlande, à Kuopion Palloseura. Par ses brillantes actions, Salah est devenu le talisman de cette équipe plutôt défensive. Cúper est un fin stratège. Il a l'expérience des grands rendez-vous : en 2000 et 2001, il a conduit Valence en finale de la Ligue des Champions et en 2003, l'Inter a atteint les demi-finales de cette épreuve sous sa direction.