Plusieurs journaux ont été jeter un coup d'£il chez les arbitres. Pour saluer Frank De Bleeckere bien sûr mais aussi pour s'entretenir avec Pierluigi Collina. Le conseiller financier de Viareggio en est à son dernier tournoi puisqu'il est proche de la limite d'âge (45 ans) fixée par l'U2EFA. Nos confrères étaient particulièrement intéressés par l'avis de l'Italien sur la faute d' Iliyan Stoyanov sur ...

Plusieurs journaux ont été jeter un coup d'£il chez les arbitres. Pour saluer Frank De Bleeckere bien sûr mais aussi pour s'entretenir avec Pierluigi Collina. Le conseiller financier de Viareggio en est à son dernier tournoi puisqu'il est proche de la limite d'âge (45 ans) fixée par l'U2EFA. Nos confrères étaient particulièrement intéressés par l'avis de l'Italien sur la faute d' Iliyan Stoyanov sur Mbo Mpenza à la 82e minute de Bulgarie û Belgique. Tout le monde y vit un penalty, sauf Collina. " Un peu simple de me mettre sur le dos la non qualification des Belges pour la phase finale de l'EURO. C'est sur l'ensemble de la campagne qualificative qu'il faut juger une équipe. Ceci dit, avec le recul et après avoir revu les images, je concède qu'il y avait faute. Personne n'est parfait et sûrement pas moi ". On n'en reste pas là. Car dans le même hôtel séjourne Werner Helsen, chargé de maintenir les hommes en noir en forme physique. Et le prof de la KUL a recueilli des confidences de l'Italien : " Il m'a raconté û sans que je lui demande rien û, qu'il savait que Mbo se laissait facilement tomber dans le rectangle. Mais il se sentait très frustré par sa décision. Il était assez loin de la phase lorsque la faute eut lieu et regrette que le juge de ligne ne l'ait pas aidé à ce moment-là ". Changement de décors le lendemain. A Lagoa, on est loin de l'effervescence de l'EURO. Et c'est pourtant là que nichent Aimé et madame Anthuenis. Le fédéral joint l'utile à l'agréable avec ces vacances footballistiques : " Pas de sport, il fait trop chaud (40°) et pas de bronzette car ma peau ne s'y prête pas. Rien que du farniente, un rien de marche et de la natation chaque jour. " Le Waaslandien a été voir un ou deux matches mais préfère finalement regarder à la télé car c'est là qu'on voit le mieux. Aimé reçoit par fax ou e-mail les principaux articles de presse que lui envoie l'Union Belge. " Collina a donc avoué. Pouvait-il faire autrement ? Mais bon, je lui pardonne. Tout le monde peut se tromper. Contrairement à ce que j'ai dit à Francfort pour le tirage au sort de la Coupe du monde, si je le rencontre, je serrerai volontiers sa main. Je n'ai rien contre les arbitres, que du contraire. Ils sont excellents ici. Et ils ont une meilleure condition physique que les joueurs ". (G. Lassoie)