Avant la trêve hivernale, les matches de deuxième Bundesliga attiraient en moyenne 19.151 spectateurs. C'est en grande partie grâce à la présence de clubs de tradition comme Hambourg et le FC Cologne. Ils ont accueilli respectivement un average de 50.210 et 49.270 supporters.
...

Avant la trêve hivernale, les matches de deuxième Bundesliga attiraient en moyenne 19.151 spectateurs. C'est en grande partie grâce à la présence de clubs de tradition comme Hambourg et le FC Cologne. Ils ont accueilli respectivement un average de 50.210 et 49.270 supporters. Le FC Sankt-Pauli est troisième à ce classement avec 29.500 personnes. Ce trio est suivi par trois clubs de l'ancienne RDA : le Dynamo Dresde (27.987), le FC Magdebourg (21.494), promu et l'Union Berlin (21.494). Le SV Sandhausen ferme le rang avec 7.277 spectateurs par match. C'est toujours plus que Lokeren, Mouscron ou Waasland-Beveren. Le Hamburger SV et le FC Cologne, relégués l'été dernier dernier, sont maintenant en tête de la deuxième Bundesliga et devraient rejoindre l'élite dès l'été. Jusqu'à présent, c'est un avant de Cologne, Simon Terodde, le joueur le plus remarquable. Il a été transféré du VfB Stuttgart, pour trois millions en janvier 2018, pour revenir au club où il avait fait ses classes. Terodde a inscrit 22 buts en 18 matches de championnat, ce qui lui vaut une moyenne supérieure à Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo. Mieux encore : personne ne fait mieux en Europe. L'attaquant, 1m92, est costaud et s'impose dans le rectangle adverse. Il marque sous tous les angles. Simon Terodde, qui a déjà trente ans, peut briguer, l'air de rien, le record établi par Horst Hrubesch pour Rot-Weiss Essen en 1977-1978 : 41 buts, alors que la série était encore divisée par régions. A l'issue de cette saison, Hrubesch avait d'ailleurs rejoint Hambourg.