Chaque saison, on a droit à une surprise en tête du classement des buteurs et MarcoBorriello (25 ans) est déjà celle de ce championnat. Avec ses 17 buts en 27 matches, l'avant de Genoa étonne tout son monde : en cinq saisons, il avait à peine marqué 11 buts. Le succès de Borriello jouit d'un retentissement particulier dans la mesure où son club d'appartenance, Milan, connaît de gros problèmes à la concrétisation. Et CarloAncelotti, le coach milanista, vient de relancer le débat en déclarant : " Je ne m'attendais pas à ce qu'il figure en tête du classement des buteurs. Peut-être avons-nous été trop superficiels dans son évaluation ". Né à Naples, l'avant était, à 19 ans, une des vedettes de Trévise à l'époque en D3. C'est là que Milan est allé le...

Chaque saison, on a droit à une surprise en tête du classement des buteurs et MarcoBorriello (25 ans) est déjà celle de ce championnat. Avec ses 17 buts en 27 matches, l'avant de Genoa étonne tout son monde : en cinq saisons, il avait à peine marqué 11 buts. Le succès de Borriello jouit d'un retentissement particulier dans la mesure où son club d'appartenance, Milan, connaît de gros problèmes à la concrétisation. Et CarloAncelotti, le coach milanista, vient de relancer le débat en déclarant : " Je ne m'attendais pas à ce qu'il figure en tête du classement des buteurs. Peut-être avons-nous été trop superficiels dans son évaluation ". Né à Naples, l'avant était, à 19 ans, une des vedettes de Trévise à l'époque en D3. C'est là que Milan est allé le chercher en 2002. Mais Borriello est aussi impatient que doué et comme en décembre il n'a que trois matches à son compteur, il s'en va à Empoli. Ses prestations (12 m, 1 b) sont encourageantes et Milan lui accorde une seconde chance (2003-2004). A nouveau peu sollicité, il rejoint la Reggina où il a été l'un des artisans du maintien en D1. Le parcours de Borriello, chaotique jusque-là, allait le rester : il passe à la Sampdoria où l'entourage ne lui plaît pas beaucoup. Du coup, en janvier 2006, il débarque à Trévise en même temps que WalterBaseggio. Le retour au club formateur l'a relancé et Milan le rappelle pour la troisième fois. C'est encore un échec. Il joue peu et, à partir de décembre 2006, il ne pourra même plus être sélectionné : il a écopé de trois mois de suspension suite à un contrôle positif à la cortisone effectué le 11 novembre précédent. Pour sa défense, Borriello expliquera que sa copine, le top modèle argentin BelenRodriguez, a soigné une infection vaginale avec une pommade et l'a contaminé. Cette histoire a déclenché une vague de sarcasmes d'autant que le centre-avant traîne une réputation de coureur de jupons. Lorsque la suspension prend fin le 21 mars 2007, on comprend vite que Borriello peut faire ses valises. Surtout que la direction n'a guère apprécié qu'il figure avec sa compagne dans nombre de magazines à sensation où ils dévoilent leur vie sexuelle. Quand Genoa propose 1,8 million pour la copropriété du joueur auquel il verse un salaire annuel de 600.000 euros, Milan se frotte les mains. Mais quelques mois plus tard, Borriello, qui, entre-temps s'est fait beaucoup plus discret dans la presse et a effectué ses débuts en équipe nationale en février contre le Portugal, verra sa cote tripler. MARCELOZALAYETA, l'attaquant de Naples, a été opéré du ligament croisé postérieur du genou gauche. Saison terminée pour l'Uruguayen. Entre-temps, l'autre avant-vedette Ezequiel Lavezzi a prolongé jusqu'en 2013. MARCOAMELIA, le gardien de Livourne, est blessé à la cheville et loupera les prochains matches de championnat ainsi que la rencontre de l'équipe nationale contre l'Espagne. En principe, sa participation à l'Euro n'est pas compromise. KAKá s'est occasionné une contracture à la cuisse droite mercredi dernier contre la Sampdoria. Il n'a pas joué samedi à Turin et a décliné l'invitation pour la rencontre du Brésil face à la Suède. LUCASAUDATI, l'attaquant d'Empoli, a écopé de trois matches de suspension pour avoir donné une droite au visage de JoséTalamonti (D, Atalanta). La sanction a été prise après vision des images, l'arbitre n'ayant pas sanctionné le geste. LUISOLIVEIRA, 39 ans ce 24 mars, connaît une seconde jeunesse : Avec ses 13 buts à 6 journées du terme contre 10 la saison dernière, l'avant est en train de mener la Nuorese en D3. GABY MUNDINGAYI n'était pas titulaire lors du derby contre l'AS Rome : le médian est monté au jeu à la 83e. A Florence, il est de nouveau parti du banc mais a joué la deuxième mi-temps. Anthony Vanden Borre est resté sur le banc contre l'Inter et à Palerme. JEAN- FRANCOISGILLET a gardé il y a dix jours contre Cesena (0-0) ses filets intacts pour la première fois depuis l'arrivée du nouveau coach, AntonioConte, en janvier. Il s'est incliné à Messine ce week-end mais Bari s'est imposé (1-2). NICOLAS RIBAUDO