Si Bafé Gomis a signé à Lyon, il le doit en grande partie au refus des dirigeants niçois de libérer leur attaquant vedette, Loïc Rémy. Produit du centre de formation lyonnais, Rémy avait éclaté lors de son prêt de six mois à Lens en 2008 mais il n'avait pas convaincu les septuples champions de France de le conserver. Nice avait alors flairé le bon coup. Pourtant, il y a un an, on avait un peu critiqué la direction azuréenne qui avait fait des folies pour s'attacher les services du jeune joueur de 21 ans : 8 millions d'euros, ce qui constituait le plus gros transfert de l'OGC. Un an plus tard, la cote de Rémy a explosé. 11 buts en 31 matches en Ligue 1 et surtout quelques sélections...

Si Bafé Gomis a signé à Lyon, il le doit en grande partie au refus des dirigeants niçois de libérer leur attaquant vedette, Loïc Rémy. Produit du centre de formation lyonnais, Rémy avait éclaté lors de son prêt de six mois à Lens en 2008 mais il n'avait pas convaincu les septuples champions de France de le conserver. Nice avait alors flairé le bon coup. Pourtant, il y a un an, on avait un peu critiqué la direction azuréenne qui avait fait des folies pour s'attacher les services du jeune joueur de 21 ans : 8 millions d'euros, ce qui constituait le plus gros transfert de l'OGC. Un an plus tard, la cote de Rémy a explosé. 11 buts en 31 matches en Ligue 1 et surtout quelques sélections (et une cape) en équipe de France. De quoi faire regretter l'OL. Mais Lyon ne regrette jamais longtemps. C'est pour cette raison que le président Jean-Michel Aulas avait coché le nom de Rémy juste en dessous de celui de Lisandro Lopez sur le tableau des priorités. Malgré une offre de 15 millions, les dirigeants de Nice n'ont pas laissé partir leur vedette. " Loïc est d'abord un garçon qui donne du plaisir aux gens qui le dirigent ", explique son entraîneur, Didier Ollé-Nicolle. " Comme il est en plein épanouissement, il magnifie le rôle du coach qui peut ainsi participer à l'éclosion d'un joueur pétri de talent. Il est très réceptif. " C'est donc à force de travail que ce talent s'est révélé car à Lyon, Rémy vivait dans l'ombre des deux extra-terrestres ( Hatem Ben Arfa et Karim Benzema). " Il présente ce profil d'attaquant moderne et polyvalent que recherchent tous les clubs de la planète ", écrivait récemment France Football. Avec quatre points en quatre matches, Nice dépend plus que jamais de son buteur comme on a pu le constater le week-end dernier lors de la déconvenue face à Montpellier. Pourtant, il va falloir digérer ce transfert avorté. " La concentration, c'est mon péché mignon. A Nice, même les kinés me disent que j'ai des absences. J'aurais vraiment été fier de réintégrer mon club de c£ur avec un autre statut que celui du petit jeune qui sort du centre de formation. Lyon m'aurait permis de prendre plus de maturité et de gagner en notoriété. "" Aujourd'hui, il est dans une phase de confirmation ", ajoute Ollé-Nicolle. " A ce titre, mieux vaut être leader d'attaque incontesté. "SAINT-ÉTIENNE, en panne offensive, a jeté son dévolu sur l'attaquant argentin de San Lorenzo, Gonzalo Bergessio qui a signé un contrat de quatre ans. De plus, le médian offensif argentin de River Plate, Augusto, a été prêté un an. Titulaire, KevinMirallas a été remplacé à la 65e. MARSEILLE a rendu un vibrant hommage à son actionnaire majoritaire décédé, Robert Louis-Dreyfus en ouverture du choc face à Bordeaux (avec film, grande photo déployée). La Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM portera désormais le nom de Louis-Dreyfus. MATHIEU COUTADEUR, le médian du Mans, fortement courtisé par Monaco, s'est vu refuser un transfert par ses dirigeants. Il ne prolongera pas son contrat et sera libre en juin prochain. Contre Lorient, Roland Lamah a été remplacé à la 65e. EMIR SPAHIC, le défenseur bosniaque de Montpellier, en forme depuis le début de saison, a fait l'impasse sur le déplacement à Nice car il est atteint de la grippe A/H1N1. GRÉGORY WIMBÉE, 38 ans, qui comptait prendre sa retraite, sera le remplaçant de Nicolas Penneteau qui est out pour 7 mois, dans les buts de Valenciennes. En fin de contrat à Grenoble, il était libre. RAYMOND DOMENECH n'a pas retenu Patrick Vieira pour les deux matches contre la Roumanie et en Serbie. Les deux joueurs d'Arsenal, Abou Diaby et Gaël Clichy ont été retenus. STÉPHANE VANDE VELDE