À huit journées de son terme, la Bundesliga autrichienne semble pliée. Mathématiquement, il reste de nombreuses issues puisqu'il y a encore 24 points à distribuer mais les observateurs ne doutent pas que les Rote Bullen puissent bientôt fêter leur cinquième titre d'affilée.
...

À huit journées de son terme, la Bundesliga autrichienne semble pliée. Mathématiquement, il reste de nombreuses issues puisqu'il y a encore 24 points à distribuer mais les observateurs ne doutent pas que les Rote Bullen puissent bientôt fêter leur cinquième titre d'affilée. Après 28 journées, la phalange de Marco Rose compte 65 points - sans compter le match du week-end passé contre Linz -. Rose a déjà entraîné les U16, les U18 et les U19, avec lesquels il a remporté la UEFA Youth League la saison passée. Un différentiel de buts de +42, 19 victoires, huit nuls et une seule défaite : Salzbourg a balayé tous ses concurrents. Son premier poursuivant, le SK Sturm Graz, accuse huit unités de retard. Le Rapid Vienne, troisième, est relégué à 19 unités du RB. L'Austria Vienne a été le dernier champion d'Autriche avant le début de règne du RB Salzbourg. Puisqu'il ne rencontre aucune concurrence sur ses terres, le club tente de récolter des succès au-delà de ses frontières. Il est qualifié pour les quarts de finale d'Europa League, stade où il affronte la Lazio. Salzbourg a déjà croisé le chemin des Romains dans la phase de poules de l'EL 2009-2010. Il a pris la mesure de la formation d' Aleksandar Kolarov (maintenant à l'AS Rome) et de Stephan Lichtsteiner (Juventus) à deux reprises sur le score de 2-1. Salzbourg a réalisé un score parfait (18/18) dans le groupe G mais ensuite, le Standard a été trop fort pour lui. À Sclessin, à l'issue du temps réglementaire, le score était de 3-2, grâce à deux buts d' Axel Witsel et un d' Igor de Camargo, tandis que le match retour dans la ville de Mozart s'est achevé sur un nul blanc. Cette saison, à l'aller, les Autrichiens se sont inclinés 4-2 au Stadio Olimpico. Tout est possible même si les Italiens ont un fameux atout. Il s'appelle Ciro Immobile et il a inscrit 36 buts en 39 matches, dont six en sept matches européens. Pour le freiner, il faudra boire beaucoup de Red Bull.