À six matches de la fin, deux équipes restent en lice pour le titre : le Guangzhou de Fabio Cannavaro, qui aligne les Brésiliens Alan, Paulinho et Talisca et le SIPG de Shanghai, la phalange du Portugais Vitor Pereira, avec Hulk, Oscar et Eldeson, également Brésiliens. Le déplacement de SIPG chez son rival le 3 novembre sera sans doute décisif.
...

À six matches de la fin, deux équipes restent en lice pour le titre : le Guangzhou de Fabio Cannavaro, qui aligne les Brésiliens Alan, Paulinho et Talisca et le SIPG de Shanghai, la phalange du Portugais Vitor Pereira, avec Hulk, Oscar et Eldeson, également Brésiliens. Le déplacement de SIPG chez son rival le 3 novembre sera sans doute décisif. Cette saison, le Dalian de Yannick Carrasco est resté dans le ventre mou, comme Teda, la formation de Frank Acheampong (auteur de 14 buts en vingt matches) et Jiangsu Suning FC, le club du subtop qui aligne le Brésilien Ramires. Celui-ci n'a plus joué depuis un an et a même été renvoyé dans le noyau B fin août, quand son transfert au Benfica a capoté, bien qu'il se soit montré prêt à diminuer de moitié son salaire annuel. Les Chinois voulaient récupérer une partie des 28 millions payés en 2016 pour le joueur, qui a maintenant 31 ans. Ils voulaient aussi qu'il prolonge son contrat pour éviter qu'il ne parte gratuitement. Benfica a refusé de payer, Ramires n'a pas signé et la situation s'est enlisée. Une saison complète sans football, c'est fatal à 31 ans. Ramires est victime de la règle qui limite à trois le nombre d'étrangers sur le terrain. Son coach, le Roumain Cosmin Olaroiu, préfère Eder, Alex Teixeira et l'Italo-Argentin GabrielPaletta. Ramires paie aussi le tribut de la mauvaise saison précédente, durant laquelle l'équipe a été menacée de rétrogradation. Autre élément à épingler : il y a eu peu de footballeurs issus d'autres pays asiatiques : désormais, ils sont considérés comme étrangers et leur nombre est donc aussi limité. Ce changement a été fatal aux joueurs d'Australie et de Corée du Sud mais a aussi fait chuter le niveau du championnat. Les trois étrangers sont désormais encadrés par des Chinois.