QuiqueSanchezFlores est donc tout de même un entraîneur à succès. Lorsqu'il a succédé à AbelResino, en octobre 2009, il n'était pas parvenu à imprimer d'emblée sa griffe sur l'Atletico Madrid. En championnat, les Colchoneros ont continué à alterner le chaud et le froid. En Coupe du Roi, ils se sont occasionnés une belle frayeur en étant battus 3-0 au Recreativo Huelva, mais ils ont réalisé à renverser miraculeusement la vapeur au match retour en s'imposant 5-1. Et en Ligue des Champions, ils ne sont pas parvenus à prendre la mesure des modestes Chypriotes de l'Apoel Nicosie.
...

QuiqueSanchezFlores est donc tout de même un entraîneur à succès. Lorsqu'il a succédé à AbelResino, en octobre 2009, il n'était pas parvenu à imprimer d'emblée sa griffe sur l'Atletico Madrid. En championnat, les Colchoneros ont continué à alterner le chaud et le froid. En Coupe du Roi, ils se sont occasionnés une belle frayeur en étant battus 3-0 au Recreativo Huelva, mais ils ont réalisé à renverser miraculeusement la vapeur au match retour en s'imposant 5-1. Et en Ligue des Champions, ils ne sont pas parvenus à prendre la mesure des modestes Chypriotes de l'Apoel Nicosie. Cinq mois plus tard, l'Atletico Madrid est en mesure de réaliser un doublé Europa League-Coupe du Roi. Il est en finale dans les deux compétitions, avec Fulham et le FC Séville comme adversaires. Et il fut aussi le premier à faire trébucher le FC Barcelone dans la Liga, cette saison. Quique a connu le succès très jeune, comme entraîneur. Pour ses débuts en D1, il avait fait des miracles avec la modeste formation de Getafe, tout juste promue en D1 en 2004-2005. Cela lui avait valu d'être engagé par Valence où, là encore, il a démontré tout son savoir-faire, qualifiant à deux reprises le club ché pour la Ligue des Champions. Des dissensions au sein du club ont fini par lui être fatales, et faute de retrouver de l'embauche dans son pays, il était allé prêcher la bonne parole à Benfica. Aujourd'hui, il est de retour à Madrid, sa ville natale. Pas au Real, où il a joué autrefois sous la direction d'un certain Rafael Benitez (entraîneur de l'équipe B à l'époque), mais à l'Atletico, qu'il a remis sur les bons rails. Avec des attaquants comme SergioAgüero et DiegoForlan (auteur des deux buts, à l'aller et au retour, inscrits contre Liverpool), l'Atletico n'a jamais connu trop de soucis offensifs. C'est surtout en défense que les problèmes ont été récurrents. Quique a réussi à stabiliser ce secteur. Il n'a pas hésité, non plus, à confier les clefs du but au tout jeune DavidDeGea, 18 ans. Au départ, l'Atletico misait sur un autre jeune gardien, SergioAsenjo (ancienne promesse de Valladolid) pour succéder aux vétérans LeoFranco et GrégoryCoupet, mais lui aussi a failli. LIONEL MESSI (22 ans) a inscrit ses 28e et 29e buts lors de la large victoire 1-4 du FC Barcelone à Valladolid. JOANLAPORTA, le président du FC Barcelone, s'est rendu à l'entraînement des Blaugranas au lendemain de l'élimination de la Ligue des Champions, afin de remonter le moral des troupes. CRISTIANO RONALDO (25 ans) a lui aussi réussi un doublé, le lendemain, lors de la difficile victoire 3-2 du Real Madrid, qui a été mené deux fois contre Osasuna. Cela permet aux Madrilènes de rester en embuscade, à un point des Catalans. NIKOLA ZIGIC (29 ans), le géant serbe de 2m02, a de son côté inscrit les deux buts de la victoire de Valence à l'Espanyol, qui permet au club ché d'être quasiment assuré de la 3e place, synonyme de qualification directe pour les poules de la Ligue des Champions. DAVID VILLA (27 ans) aurait un accord verbal pour rejoindre le FC Barcelone la saison prochaine, selon le quotidien Marca. Les deux clubs se seraient aussi déjà rencontrés, mais n'officialiseraient l'accord qu'à la fin de la compétition. RAUL (32 ans) ne jouera plus cette saison. Alors qu'il avait effectué sa rentrée à Saragosse voici dix jours, et avait même inscrit un but, il s'est blessé dans ce match et est out pour un mois. Rafael van der Vaart, blessé dans le même match, en a pour trois semaines. GUTI (33 ans) va quitter le Real Madrid pour Dubaï. Il a gagné cinq titres, trois Ligues des Champions et deux Coupes intercontinentales avec les Merengues. ChristophMetzelder, lui, a signé à Schalke 04. DANIEL DEVOS