Nous étions tous étonnés en voyant un tel énervement des joueurs, du staff et des supporters du Standard après le match à Gand. Trois jours plus tard, nous, supporters mouscronnois, comprenions cette attitude, pour avoir vécu une frustration comparable. Nous étions tout autant révoltés, après le match de demi-finale aller de la Coupe de Belgique, face à Bruges. Sur le premier but brugeois, la faute sur le gardien est évidente. Sur le second, ni le juge de touche, ni l'arbitre n'ont aperçu double hors-jeu flagrant. Cerise sur le gâteau, lors du but de MboMpenza, M. De Bleeckere a fait un geste qui n'est pas passé inaperçu... il a semblé s'excuser auprès des joueurs brugeois. Après le match, l'arbitre est sorti des vestiaires pratiquement en courant jusqu'à sa voiture, comme un voleur. Tous ces comportements sont très suspects. Quelque chose se passe derrière tout cela : une finale opposant Anderlecht à Bruges renflouera bien plus les caisses de l'U.B. qu'une finale Mouscron-Beveren. Pour moi, c'est la raison principale.

C'est aussi une preuve que l'on prend les supporters pour des idiots. Certains essaient de trouver toutes les excuses imaginables afin de défendre l'arbitrage. Ceux-là ne sont plus du tout crédibles, après les multiples erreurs que l'on voit pratiquement chaque semaine dans nos stades. Que peut-on y faire ? Est-ce que nous aussi, nous devrions nous révolter à l'image du Standard ? Est-ce la seule solution pour se faire respecter dans le football belge ? Je pense que nous aurions toutes les raisons d'agir de la sorte.

Un problème tout aussi agaçant, ce sont les solutions inutilisées. On entend beaucoup d'idées, mais aucune ne se concrétise. L'oreillette reliant l'arbitre à une personne neutre disposant de la vidéo pourrait changer pas mal de choses... mais on n'essaye même pas. C'est compréhensible, au plus on fait traîner l'apport d'innovations, au plus on a de temps et de facilités pour continuer à fausser le championnat. Peut-être aussi que la délégation de l'U.B. composée de sexagénaires et plus, est trop archaïque pour comprendre les moyens technologiques d'aujourd'hui.

On a eu la bonne idée de faire venir des arbitres étrangers. Pour l'instant, M. Bramhaar n'a arbitré que deux matches sans réelle importance. A quoi cela sert-il alors ? C'est justement lors des matches capitaux que l'on a besoin de ces hommes.

Thomas Rocquerelle, Mouscron.

Nous étions tous étonnés en voyant un tel énervement des joueurs, du staff et des supporters du Standard après le match à Gand. Trois jours plus tard, nous, supporters mouscronnois, comprenions cette attitude, pour avoir vécu une frustration comparable. Nous étions tout autant révoltés, après le match de demi-finale aller de la Coupe de Belgique, face à Bruges. Sur le premier but brugeois, la faute sur le gardien est évidente. Sur le second, ni le juge de touche, ni l'arbitre n'ont aperçu double hors-jeu flagrant. Cerise sur le gâteau, lors du but de MboMpenza, M. De Bleeckere a fait un geste qui n'est pas passé inaperçu... il a semblé s'excuser auprès des joueurs brugeois. Après le match, l'arbitre est sorti des vestiaires pratiquement en courant jusqu'à sa voiture, comme un voleur. Tous ces comportements sont très suspects. Quelque chose se passe derrière tout cela : une finale opposant Anderlecht à Bruges renflouera bien plus les caisses de l'U.B. qu'une finale Mouscron-Beveren. Pour moi, c'est la raison principale. C'est aussi une preuve que l'on prend les supporters pour des idiots. Certains essaient de trouver toutes les excuses imaginables afin de défendre l'arbitrage. Ceux-là ne sont plus du tout crédibles, après les multiples erreurs que l'on voit pratiquement chaque semaine dans nos stades. Que peut-on y faire ? Est-ce que nous aussi, nous devrions nous révolter à l'image du Standard ? Est-ce la seule solution pour se faire respecter dans le football belge ? Je pense que nous aurions toutes les raisons d'agir de la sorte. Un problème tout aussi agaçant, ce sont les solutions inutilisées. On entend beaucoup d'idées, mais aucune ne se concrétise. L'oreillette reliant l'arbitre à une personne neutre disposant de la vidéo pourrait changer pas mal de choses... mais on n'essaye même pas. C'est compréhensible, au plus on fait traîner l'apport d'innovations, au plus on a de temps et de facilités pour continuer à fausser le championnat. Peut-être aussi que la délégation de l'U.B. composée de sexagénaires et plus, est trop archaïque pour comprendre les moyens technologiques d'aujourd'hui. On a eu la bonne idée de faire venir des arbitres étrangers. Pour l'instant, M. Bramhaar n'a arbitré que deux matches sans réelle importance. A quoi cela sert-il alors ? C'est justement lors des matches capitaux que l'on a besoin de ces hommes. Thomas Rocquerelle, Mouscron.