"Nouveauté", c'est le mantra de l'Antwerp. La construction de la nouvelle tribune, entamée durant la saison écoulée, est quasi achevée et le nouveau centre de formation est impressionnant. Le Great Old dispose d'un nouveau staff technique et a entamé la saison à venir la semaine dernière avec trois nouveaux joueurs. Avec une sacrée dos...

"Nouveauté", c'est le mantra de l'Antwerp. La construction de la nouvelle tribune, entamée durant la saison écoulée, est quasi achevée et le nouveau centre de formation est impressionnant. Le Great Old dispose d'un nouveau staff technique et a entamé la saison à venir la semaine dernière avec trois nouveaux joueurs. Avec une sacrée dose d'ambition, aussi. Le club a le temps d'ici les play-offs pour l'Europa League. L'Antwerp n'entre en lice que les 19 et 26 août, en espérant que d'ici là, le public soit à nouveau autorisé à assister aux matches. Michael Frey, Björn Engels et Jelle Bataille ont débarqué. L'Antwerp a anticipé l'intérêt suscité par Aurélio Buta. Börn Engels (26 ans) effectue son retour au pays après des passages à l'Olympiacos, à Reims et à Aston Villa. Une fois qu'il aura refait son retard de condition, il doit devenir le patron de la défense centrale. Devant, le Suisse Michael Frey, seul élément offensif dangereux de Waasland-Beveren la saison passée, et qui habitait déjà Anvers, a été rapidement convaincu par le projet. Son embauche déleste l'Antwerp d'une bonne part de pression dans ses négociations avec Dieumerci Mbokani. Les Anversois tiennent déjà l'attaquant qui leur manquait tant quand le Congolais était indisponible. Compte tenu de la concurrence qui règne dans l'entrejeu, Louis Verstraete, qui revient également de Beveren, auquel il était prêté, peut partir. En revanche, le club attend toujours un nouveau directeur sportif. Le directeur général Sven Jaecques assume provisoirement les tâches de Luciano D'Onofrio, mais il veut être assisté d'un responsable sportif: le Brugeois ne veut pas se concentrer uniquement sur cette fonction.