D anny Blind a succédé à Ronald Koeman à la tête de l'équipe fanion de l'Ajax à la mi-mars. La direction du club n'avait pas souhaité vivre de période de transition sous la direction de Ruud Krol afin de préparer l'avenir. Pour équilibrer ses finances, le club voulait également disputer les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Blind a rapidement réanimé la sélection, a dépassé l'AZ au classement pour terminer la saison passée deuxième derrière le PSV...

D anny Blind a succédé à Ronald Koeman à la tête de l'équipe fanion de l'Ajax à la mi-mars. La direction du club n'avait pas souhaité vivre de période de transition sous la direction de Ruud Krol afin de préparer l'avenir. Pour équilibrer ses finances, le club voulait également disputer les tours préliminaires de la Ligue des Champions. Blind a rapidement réanimé la sélection, a dépassé l'AZ au classement pour terminer la saison passée deuxième derrière le PSV, assurant ainsi sa participation au bal des champions. Le club peut même aspirer au deuxième tour. En championnat, par contre, l'Ajax est retombé à son piètre niveau d'il y a huit mois. L'ancien défenseur international a conservé son noyau. Il affronte une crise. La situation est grave, suite à son revers au NEC, le quatrième match de suite sans but de l'Ajax. Sixième, le club d'Amsterdam accuse sept points de retard sur le RKC, quatrième, et treize sur le leader, le PSV. Blind n'est-il pas capable de freiner la chute de ce grand club ? Comme le directeur technique, Martin van Geel, il jouit de la confiance de la direction. Cependant, l'ancien capitaine peut craindre pour son avenir : ceux qui l'ont bombardé entraîneur en chef quittent le club. Le président John Jaakke a écarté un membre du conseil d'administration responsable de l'aspect sportif et le directeur Arie van Eijden part en décembre. Blind s'est attiré les problèmes en réalisant de mauvais transferts en été. L'Ajax avait besoin d'un bon défenseur central, d'un médian chevronné capable de diriger les autres, d'un ailier gauche et d'un avant-centre. Olaf Lindenbergh, longtemps joker à l'AZ, n'est qu'un porteur d'eau. Markus Rosenberg ne parvient pas à s'imposer. L'impatience des supporters et les critiques acerbes de la presse le minent, tandis que le défenseur ibérique loué, Juanfran, n'a pas encore joué de rôle significatif. En plus, Steven Pienaar et Hatem Trabelsi partiront en fin de saison. L'Ajax va donc devoir anticiper pendant la trêve hivernale car d'autres contrats prennent fin en juin : ceux de Maxwell, Nigel de Jong et Tomás Galásek. L'équipe nationale a perdu 1-3 son match amical contre l'Italie. Alberto Gilardino, le but contre son camp de Ron Vlaaret un but de Luca Toni ont fait oublier le goal de Ryan Babel. C'est la première défaite de Marco van Basten en 16 rencontres. Winston Bogarde a annoncé qu'il mettait fin à sa carrière professionnelle, à 35 ans. Bruno Basto, le défenseur portugais transféré de Bordeaux la saison passée, a été renvoyé dans le noyau B de Feyenoord. BUTEURS : 1. Arveladze (AZ) 12 buts, 2. Huntelaar (Heerenveen) 9, 3. Perez (AZ) 8. F. VANHEULE