L'Ajax s'est déplacé au Koning Willem II Stadion de Tilburg le week-end. Mardi prochain, il se rend à l'Allianz Stadium de Turin. Ce soir, il reçoit la Juventus en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Les Ajacides vivent des semaines chargées, avec un match tous les quatre jours mais ça ne gêne pas l'entraîneur, Erik ten Hag : " Je n'ai encore jamais vu de footballeur qui préfère s'entraîner que jouer. "

Les Amstellodamois ont faim de succès. Leur dernier titre remonte à 2014, leur dernière coupe date même de 2010. Pour un succès continental, il faut même remonter à 1995, quand Louis van Gaal a conduit l'Ajax à la victoire en Ligue des Champions.

Le 5 mai, la finale de la coupe KNVB l'oppose au surprenant Willem II d' Adrie Koster. En championnat, l'Ajax doit encore tenir compte du PSV. Cette saison, la phalange de Ten Hag a séduit les amateurs de football par la qualité de son jeu mais pour Joël Veltman, peu importe comment l'Ajax va gagner un trophée.

Le défenseur de 27 ans, qui n'a pas connu d'autre club que l'Ajax, a déclaré à Voetbal International : " Si vous me posez la question, je me fiche de la façon dont nous allons jouer pour autant que nous remportions un trophée tangible en mai. De toute façon, nous avons déjà disputé suffisamment de beaux matches cette saison. "

Ten Hag est enclin à partager son avis : " L'Ajax est toujours sur les trois fronts. Nous avons rendu la lutte pour le titre palpitante mais ce n'est pas notre objectif : nous voulons remporter ce combat. Les prix vont être distribués dans les semaines à venir et il faut que nous en remportions. "

Ten Hag va ressortir son cheval de bataille. Depuis le début de la saison, il clame que nul n'est assuré d'une place de titulaire et il mise sur la concurrence. " Nous avons plus de onze titulaires ", tel est son leitmotiv.

On ne tarit pas d'éloges sur Frenkie de Jong, Matthijs de Ligt, Hakim Ziyech et Dusan Tadic, mais si un joueur a été encore plus important ces dernières semaines, c'est David Neres. L'ailier droit brésilien de 21 ans a prouvé qu'on pouvait toujours compter sur lui dans les grands rendez-vous. Il apporte une plus-value spéciale à l'Ajax.

Dans une équipe où chacun est en contact avec le ballon et peut délivrer une passe ou entamer une action balle au pied (Tadic, Ziyech, De Jong, Lasse Schöne), il est indispensable d'avoir un attaquant qui soit attentif aux espaces laissés par la défense adverse et puisse y faire des ravages par sa vitesse.

Neres l'a fait lors du double match contre le Real Madrid (un but et un assist) ainsi qu'à domicile contre le PSV, durant lequel il a provoqué un penalty à 1-1, alors que l'Ajax était en infériorité numérique, puis en inscrivant lui-même le 3-1. Bref, Neres constitue un atout crucial dans les matches si importants des prochaines semaines.

L'Ajax s'est déplacé au Koning Willem II Stadion de Tilburg le week-end. Mardi prochain, il se rend à l'Allianz Stadium de Turin. Ce soir, il reçoit la Juventus en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Les Ajacides vivent des semaines chargées, avec un match tous les quatre jours mais ça ne gêne pas l'entraîneur, Erik ten Hag : " Je n'ai encore jamais vu de footballeur qui préfère s'entraîner que jouer. " Les Amstellodamois ont faim de succès. Leur dernier titre remonte à 2014, leur dernière coupe date même de 2010. Pour un succès continental, il faut même remonter à 1995, quand Louis van Gaal a conduit l'Ajax à la victoire en Ligue des Champions. Le 5 mai, la finale de la coupe KNVB l'oppose au surprenant Willem II d' Adrie Koster. En championnat, l'Ajax doit encore tenir compte du PSV. Cette saison, la phalange de Ten Hag a séduit les amateurs de football par la qualité de son jeu mais pour Joël Veltman, peu importe comment l'Ajax va gagner un trophée. Le défenseur de 27 ans, qui n'a pas connu d'autre club que l'Ajax, a déclaré à Voetbal International : " Si vous me posez la question, je me fiche de la façon dont nous allons jouer pour autant que nous remportions un trophée tangible en mai. De toute façon, nous avons déjà disputé suffisamment de beaux matches cette saison. " Ten Hag est enclin à partager son avis : " L'Ajax est toujours sur les trois fronts. Nous avons rendu la lutte pour le titre palpitante mais ce n'est pas notre objectif : nous voulons remporter ce combat. Les prix vont être distribués dans les semaines à venir et il faut que nous en remportions. " Ten Hag va ressortir son cheval de bataille. Depuis le début de la saison, il clame que nul n'est assuré d'une place de titulaire et il mise sur la concurrence. " Nous avons plus de onze titulaires ", tel est son leitmotiv. On ne tarit pas d'éloges sur Frenkie de Jong, Matthijs de Ligt, Hakim Ziyech et Dusan Tadic, mais si un joueur a été encore plus important ces dernières semaines, c'est David Neres. L'ailier droit brésilien de 21 ans a prouvé qu'on pouvait toujours compter sur lui dans les grands rendez-vous. Il apporte une plus-value spéciale à l'Ajax. Dans une équipe où chacun est en contact avec le ballon et peut délivrer une passe ou entamer une action balle au pied (Tadic, Ziyech, De Jong, Lasse Schöne), il est indispensable d'avoir un attaquant qui soit attentif aux espaces laissés par la défense adverse et puisse y faire des ravages par sa vitesse. Neres l'a fait lors du double match contre le Real Madrid (un but et un assist) ainsi qu'à domicile contre le PSV, durant lequel il a provoqué un penalty à 1-1, alors que l'Ajax était en infériorité numérique, puis en inscrivant lui-même le 3-1. Bref, Neres constitue un atout crucial dans les matches si importants des prochaines semaines.