Rage et désespoir dans les rangs du FC Utrecht. Celui-ci s'apprêtait à brandir l'Amstel Cup. Dans les arrêts de jeu, il a permis à Wamberto d'égaliser. Ensuite, Zlatan Ibrahimovic a inscrit un but en or dans les prolongations, fixant la marque à 2-3. Le rôle douteux du trio arbitral était sur toutes les lèvres. L'équipe de Tom Van Mol, Stefaan Tanghe et Stijn Vreven a des raisons de...

Rage et désespoir dans les rangs du FC Utrecht. Celui-ci s'apprêtait à brandir l'Amstel Cup. Dans les arrêts de jeu, il a permis à Wamberto d'égaliser. Ensuite, Zlatan Ibrahimovic a inscrit un but en or dans les prolongations, fixant la marque à 2-3. Le rôle douteux du trio arbitral était sur toutes les lèvres. L'équipe de Tom Van Mol, Stefaan Tanghe et Stijn Vreven a des raisons de se plaindre. C'est surtout l'égalisation, des oeuvres de l'ancien joueur de Seraing et du Standard, qui a choqué le FC Utrecht. Les images TV sont formelles: l'ailier brésilien était en position de hors-jeu d'au moins deux mètres sur la passe d' Andy van der Meyde. L'Ajax a eu de la chance: le juge de touche de René Temmink ne l'avait pas remarqué. Ce ne fut pas la seule action contestable de cette finale de la Coupe néerlandaise. Le FC Utrecht a inscrit son second but sur une phase litigieuse. Tanghe a essayé de remettre de la tête une longue remise en touche de Vreven, mais l'ancien meneur de Courtrai et de Mouscron s'est ensuite laissé tomber un peu trop facilement sur une poussée d' André Bergd[{oslash}]lmo. A la surprise générale, l'arbitre a désigné le point de penalty, une sanction bien sévère. Igor Gluscevic a converti le penalty-cadeau sans se faire prier. A ce moment, Utrecht méritait son avantage. L'Ajax avait connu une première mi-temps facile, couronnée par un but d' Ahmed Hossam. Mido a marqué de la tête, sur un centre de Hatem Trabelsi. Après ces 45 premières minutes moyennes, le Finlandais Paulus Roiha, entré au jeu, a déséquilibré la défense ajacide. Gluscevic a profité d'un mauvais dégagement de Bergd[{oslash}]lmo pour marquer. L'Ajax a fait preuve de caractère, une qualité qu'il a retrouvée depuis l'arrivée de Ronald Koeman. L'ancien international a signé une brillante saison. Il est d'ailleurs le seul à avoir réussi le doublé Coupe-championnat comme joueur et comme entraîneur. Quant à l'Ajax, il a remporté la 15e Coupe de son histoire. Frans Adelaar, l'entraîneur adverse, n'a pas fait mystère de son mécontentement: "A 30 secondes du coup de sifflet final, nous étions dans une position confortable. Je n'irai pas jusqu'à dire que nous avons été volés mais les décisions de l'arbitre nous ont fait perdre la Coupe. Croyez-moi, ça fait mal. Nous étions tellement près du sacre... Je préfère encore perdre 6-0 que de voir la Coupe m'échapper comme ça." (F. Vanheule)