Le Celtic Glasgow a infligé une fameuse leçon à l'Ajax, à l'Arena, mercredi dernier. Il l'a confronté à ses carences. Co Adriaanse a déclaré: "Par moments, nous avons reçu une véritable leçon de football". Malgré sa défaite 1-3, l'entraîneur maintient sa confiance à l'équipe mais le club aura-t-il la même patience?
...

Le Celtic Glasgow a infligé une fameuse leçon à l'Ajax, à l'Arena, mercredi dernier. Il l'a confronté à ses carences. Co Adriaanse a déclaré: "Par moments, nous avons reçu une véritable leçon de football". Malgré sa défaite 1-3, l'entraîneur maintient sa confiance à l'équipe mais le club aura-t-il la même patience? Pour la direction de l'Ajax, cette lourde défaite est un coup dur. Non seulement elle hypothèque gravement la qualification en Ligue des Champions mais en plus, c'est Shota Arveladze qui a inscrit l'unique but d'Amsterdam. Le Géorgien avait été l'objet d'un conflit de travail et s'est même vu interdire de jouer. Adriaanse a finalement pu disposer de l'attaquant, suite à l'évolution des discussions. Le revers est pénible sur le plan sportif également. L'Ajax a été trop court sur plusieurs plans: fautes de communication, laxisme en défense et passage laborieux de la récupération à l'offensive. Les lignes étaient trop espacées. Ces brèches étaient insurmontables pour les jeunes Daniel Cruz et Raphael van der Vaart. Adriaanse estime que ce n'est pas dû à l'audace de son système de jeu. "Les joueurs ont mal exécuté leur mission". Le pire, c'est que l'Ajax a été vaincu sur le cheval de bataille néerlandais, le jeu de position. Adriaanse de constater: "C'est significatif car ça arrive rarement à l'Ajax comme aux autres formations néerlandaises au niveau international". Le Celtic avait un avantage: il pouvait s'appuyer sur ses automatismes, ce qui fait justement défaut au jeune Ajax. Adriaanse doit former une équipe soudée dans les plus brefs délais, pour faire oublier le passé. Plusieurs joueurs étrangers ont été transférés. Ce n'est pas évident. Acquérir le style ajacide n'est déjà pas facile mais la mission se complique lorsqu'on dispose d'une telle palette d'étrangers. Peut-être qu'en remarquant que la Ligue des Champions allait contrarier la préparation, Co Adriaanse faisait preuve de plus de réalisme qu'on ne le croyait. Car cette défaite face au Celtic va laisser des traces et entamer la confiance des jeunes. Une brillante performance à Glasgow serait de nature à redorer le blason de l'Ajax mais Adriaanse n'y compte pas trop. "Tout est possible en football mais même si nous atteignons notre niveau réel, ce sera très difficile. Le Celtic est plus loin que nous, à tout point de vue". (F. Vanheule)