Jean- PierreDetremmerie : " Un compromis de vente de l'ancien Sarma a été signé le 13 avril 2006 avec PhilippeDufermont. Etant donné que l'Excelsior était en difficulté, la direction de l'époque lui a demandé de verser l'argent sur un compte d'attente - celui du club - plutôt que sur celui de la Ville. Ce qu'il a fait. Concrètement, cela signifie que l'argent devait être reversé à la Ville lors de la passation de l'acte. Ces documents ont été saisis lors ...

Jean- PierreDetremmerie : " Un compromis de vente de l'ancien Sarma a été signé le 13 avril 2006 avec PhilippeDufermont. Etant donné que l'Excelsior était en difficulté, la direction de l'époque lui a demandé de verser l'argent sur un compte d'attente - celui du club - plutôt que sur celui de la Ville. Ce qu'il a fait. Concrètement, cela signifie que l'argent devait être reversé à la Ville lors de la passation de l'acte. Ces documents ont été saisis lors des perquisitions et c'est une chance car ils ne pourront plus être modifiés. " " En 2007, Dufermont - devenu président du club - s'est rendu compte que cet argent avait été utilisé à d'autres fins et qu'il ne se trouvait donc plus sur le compte de l'Excelsior. Mais, dans le bilan, cet argent a disparu du compte d'attente. "" Dufermont ne doit pas prétendre qu'il ignorait que le compte sur lequel il avait versé l'argent était celui de l'Excelsior. Il avait déjà effectué trois versements sur le même compte, précédemment : une facture du 19 septembre 2005 par le biais de la société Atrio, une autre facture toujours datée du 19 septembre 2005 par le biais de la société Challenger et une troisième datée du 10 janvier 2006. Et subitement, le 13 avril 2006, il se serait trompé de compte ? Restons sérieux. "Le 13 avril 2006, le président de l'Excelsior était EdwardVanDaele : " Mais je n'ai jamais eu de contact avec Ph. Dufermont. Au contraire de FrancisD'Haese, alors en charge de la gestion financière du club. Les 660.000 euros versés par Colombine, l'une des sociétés espagnoles de Dufermont, apparaissent effectivement - en deux tranches de 400.000 et 260.000 euros - dans le bilan 2006 comme avance sur sponsoring. C'était la somme dont le club avait besoin pour obtenir sa licence. Lors du bilan suivant, Dufermont mentionne qu'il renonce à cette avance sur sponsoring. Un geste généreux, puisque cela signifie qu'il ne récupérera pas l'argent. L'ancien Sarma n'a pas été payé à la Ville ? Donc, soit Dufermont paie, soit le contrat est résilié. Je crois qu'il savait très bien ce qu'il faisait en payant sur le compte du club, mais qu'il a été déçu par certaines promesses non tenues de Detremmerie concernant des investissements qu'il souhaitait faire dans la Ville. Mais la presse se focalise trop sur l'ancien Sarma. Si Detremmerie a été écarté, ce n'est pas à cause de cela, mais parce qu'il a voulu créer à Mouscron un pouvoir concurrent avec l'IEG. C'est la Ville qui doit décider pour l'IEG et pas l'inverse. "