Les Cherries ont achevé la saison passée en douzième position. C'était un résultat inespéré, qu'ils ont pourtant amélioré ces dernières semaines. Avant la parenthèse internationale, ils occupaient la sixième place. Or, l'AFC Bournemouth est un des clubs les plus modeste de Premier League. Même s'il a été fondé il y a 119 ans, il reste un club provincial.
...

Les Cherries ont achevé la saison passée en douzième position. C'était un résultat inespéré, qu'ils ont pourtant amélioré ces dernières semaines. Avant la parenthèse internationale, ils occupaient la sixième place. Or, l'AFC Bournemouth est un des clubs les plus modeste de Premier League. Même s'il a été fondé il y a 119 ans, il reste un club provincial. Le stade Vitality ne peut abriter que 11.360 spectateurs. Les rentrées en billetterie n'atteignent donc que 25 % de celles de Leicester City et représentent un... vingtième de celles d'Arsenal. Le club du Dorset ne s'en préoccupe pas trop. Il s'appuie sur un noyau anglo-saxon, dirigé par Eddie Howe (40 ans). Le manager fait figure d'exception au Royaume-Uni. Il est l'entraîneur le plus jeune de Premier League ces 40 dernières années mais son jeu compact lui vaut des succès. L'ancien défenseur est plutôt économe car début août, Howe a battu le record de club en enrôlant le médian colombien de Levante, Jefferson Lerma (23 ans), pour seulement 28 millions d'euros. L'AFC Bournemouth vit de miracles, depuis qu'il s'est maintenu de justesse en League Two (D4) durant la saison 2008-2009. C'est à ce moment qu'a débuté son envol. Howe, qui a disputé 352 de ses 354 matches professionnels pour les Cherries, en est devenu l'entraîneur fin 2008. Lors des promotions suivantes, il a obtenu le soutien de fidèles joueurs du clubs tels que Charlie Daniels, Steve Cook et Simon Francis. Arrivé en 2001, le discret millionnaire russe Maxim Demin a racheté le club pour un million d'euros. Ça a changé la vie du club. Le nouveau propriétaire a pris exemple sur Roman Abramovich. Lors de la montée en 2015, la masse salariale était deux fois supérieure aux rentrées du club, ce qui a valu à Demin une solide amende de 10 millions d'euros. Bournemouth a conservé son identité mais envisage d'agrandir son stade.