LE club

De Merodedreef 189, 2260 Westerlo
...

De Merodedreef 189, 2260 Westerlo 014/542288 @KVCWesterlo www.kvcwesterlo.be secretariaat@kvcwesterlo.be KVC Westerlo Président & CEO : Herman Wijnants Stade : 't Kuipje Capacité : 8035 places Sponsors : Soudal (sponsor principal), GMI (co-sponsor), Saller/Netex (sponsor habillement) Budget : 4,2 millions d'eurosSimon Bammens (Ol. Wijgmaal), Guillaume De Schryver (Cercle Bruges), Ambroise Gboho (Les Herbiers, Fra), Christophe Janssens (Genk), Sava Petrov (Partizan Belgrade, Srb), Noël Soumah (AA Gand), Lukas Van Eenoo (KV Courtrai) Stephen Buyl (Cercle Bruges), Daniel Christensen (fin de contrat), Benji De Ceulaer (Termien), Jeroen Goor (Ol. Wijgmaal), Daan Heymans (Waasland-Beveren), Andy Lokando (Geel), Christian Osaguona (Umm Salal, Qat), Jordy Peffer (KV Malines). Westerlo a perdu deux joueurs-clefs, Heymans et De Ceulaer, et on ne sait pas encore dans quelle mesure leurs remplaçants, De Schryver et Petrov, s'intégreront à l'équipe. Rommens et Van Eenoo doivent progresser. La ligne d'attaque semble constituer le plus gros souci des Campinois. Naessens est soumis à une forte pression alors que dans le passé, il n'a déjà pas fait preuve de régularité. La campagne de préparation s'est déroulée en 3-5-2, le système grâce auquel Peeters espère surprendre ses adversaires. De toute façon, Westerlo devra s'appuyer sur sa force collective, un aspect que lui a inculqué Peeters au second tour, et sur ses variations tactiques. La défense est suffisamment expérimentée, avec Biset, Rougkalas et Corstjens (blessé pendant la préparation). Les ailes bénéficient de plus de vitesse grâce à l'arrivée de Janssens et Soumah, transféré à titre définitif de Gand. Lukas Van Eenoo a prouvé au Cercle Bruges et à Courtrai qu'il avait le niveau de la division un. Il doit devenir le nouveau patron de Westerlo, suite au départ de De Ceulaer, bien que ça ne soit pas dans sa nature. Toutefois, il a d'autres atouts, comme sa technique de frappe, importante sur les phases arrêtées, un aspect qui sera bien utile à Westerlo s'il veut échapper aux play-downs. Il a déjà évolué une demi-saison à Westerlo et vient de parapher un contrat définitif de trois ans. Bob Peeters (44) en est à son deuxième mandat à Westerlo. En 2015-2016, il avait déjà relayé avec succès Harm van Veldhoven et avait maintenu le club en première division. Il a remis le couvert en 1B la saison passée, cette fois en remplaçant de Dennis van Wijk. Il est le mentor idéal des jeunes joueurs et il prône un football soigné. Toutefois, depuis qu'il a quitté le Cercle Bruges en 2012, il n'est plus parvenu à développer un jeu chatoyant. Westerlo ne peut pas viser plus haut que le top quatre, à moins qu'un investisseur étranger ne le reprenne. Des négociations sont en cours, notamment avec une connexion turque. Si cette manne n'arrive pas, Bob Peeters pourra s'estimer heureux s'il évite les play-downs.