S'inscrire dans la durée

Juste avant le début du championnat, le staff technique malinois s'est offert une énième frayeur depuis la reprise : Verrips, un des piliers de la campagne précédente, a décidé de rompre son contrat en raison de la culpabilité du club dans le volet " falsification de match " de l'Opération Mains Propres. Soudain, les promus se retrouvaient sans gardien titulaire. Le jeune Bouzian (19), certes talentueux, était jugé trop vert pour porter une telle responsabilité pendant toute une saison (même s'il allait livrer une excellente prestation à Anderlecht par la suite).

Le retour de Vanlerberghe, formé à Malines, apporte beaucoup de solutions à l'entraîneur.

Malines s'est alors rapidement tourné vers Thoelen, qui connaissait le club (il y avait séjourné de 2088 à 2011 mais n'avait joué que deux matches) et le championnat. De plus, il dirige beaucoup, tout comme les deux défenseurs centraux expérimentés que sont Swinkels et Peyre. Ceux-ci ne rechignent pas à la tâche et compensent ainsi leur manque de mobilité. Bateau, passé par Malines précédemment lui aussi, est revenu et fait office de solution de rechange dans l'axe. Il peut également amener de la vitesse à ce compartiment. Aux postes d'arrières latéraux, Malines a déjà dû changer à quelques reprises en raison de blessures mais Van Cleemput, Bijkers et Lemoine semblent prêts à lutter pour ces places.

Dans l'entrejeu, Vrancken a dû se passer de Van Damme, blessé, dès la deuxième journée. C'est ennuyeux car c'est le coeur de l'équipe. Pourtant, celle-ci a continuer à tourner, notamment parce que le jeune Vranckx (16), a démontré tout son talent dans l'entrejeu. Le retour de Vanlerberghe, encore un joueur formé à Malines, apporte beaucoup de solutions à l'entraîneur. Loué par le Club Bruges pour un an après avoir été prêté à Ostende la saison dernière, il est avide de revanche. A 23 ans, il est prêt à franchir un cap. Avec sa polyvalence, il peut jouer dans l'entrejeu ou en défense. Son arrivée a permis au club de se débarrasser d' ElMessaoudi, qui a le même profil que lui. Hairemans est arrivé juste avant la fin du mercato. L'Anversois peut occuper à la fois les positions de Schoofs et de Kaya.

Dans le compartiment offensif, Malines a de quoi faire. Storm a montré dès le début du championnat qu'à 24 ans, il était prêt à exploser en Jupiler Pro League. La frappe et l'intelligence de jeu de Kaya apportent une plus-value sur le flanc droit ou derrière les attaquants. Devant, Engvall a montré de très bonnes choses lors de son premier match. Il est puissant, va droit au but et se déplace intelligemment. C'est le partenaire idéal de Togui (un joueur rapide) ou de De Camargo (un pivot) dans le 4-4-2 de Vrancken. Vanzeir a été engagé comme joueur offensif polyvalent. Il n'a que 21 ans mais a été plusieurs fois décisif avec le Beerschot la saison dernière. Le jeune Belge, loué par Genk pour un an, peut jouer en décrochage, sur le flanc ou en pointe. Dans la hiérarchie, il dépasse les jeunes Bosiers, Van Keilegom et Coveliers. Depuis l'arrivée de Vrancken, il y a un an, Tainmont fait surtout office de supersub.

in/out

IN

Bateau (Sarpsborg 08 FF, Nor), Thoelen (KAA Gand), Vanzeir (KRC Genk), Vanlerberghe (Club Bruges), Kabore (Rahimo FC, BFa), Hairemans (R Antwerp FC).

OUT

Matthys (arrêt), Smolders (Lierse Kempenzonen), Claes (R Exc. Virton), Augustijns (RKC, Ned), Peffer (Lyra-Lierse Berlaar), Ben Ouattara (Lille OSC, Fra), Mera (Atlético Nacional, Col), Cornet (RWDM), El Messaoudi (FC Groningen, Ned), De Witte (KSC Lokeren OV), Verrips (Sheffield United).

à suivre Annick Thoelen

TTransféré juste avant le début du championnat en remplacement de Michael Verrips, Yannick Thoelen (29) prend des points et est vite devenu le chouchou du public qui, à la 15e minute, scandent son nom en hommage à Lia, sa fille, décédée le 15 janvier dernier, quelques heures après sa naissance. C'est également pour cela que le Limbourgeois a choisi le numéro 15.

Si la cellule sportive du FC Malines s'est adressée à Thoelen, c'est en raison de plusieurs facteurs : il connaît la Jupiler Pro League, il a de la maturité, il ne coûtait pas trop cher (moins d'un million d'euro), il pouvait jouer directement et il connaissait la maison. Il a en effet joué à Malines de 2008 à 2012 et a été l'équipier de Wouter Vrancken, même s'il n'a joué que deux matches officiels.

A l'époque, il était surtout barré par Olivier Renard. Il a ensuite surtout joué en D2, à Lommel, où il était titulaire. En 2015, cela lui a valu un transfert à Gand, où il a surtout été réserviste. En début de préparation, cette saison, il a même été renvoyé dans le noyau B, jusqu'à ce que Malines le délivre de ses souffrances et lui donne une nouvelle chance, en tant que titulaire indiscutable. A l'entraînement, il justifie son statut, ne cessant d'encourager et de diriger ses équipiers.

Après une clean sheet face à Zulte Waregem, il n'a encaissé qu'un seul but à Genk mais lors du troisième match, à Anderlecht, il a été exclu pour une faute sur FrancisAmuzu, qui se présentait seul devant lui. Sofiane Bouzian l'a parfaitement remplacé et Thoelen l'a chaleureusement félicité après le match. C'est un joueur très humain et très apprécié au sein du groupe.

Annick Thoelen, BELGAIMAGE
Annick Thoelen © BELGAIMAGE
Juste avant le début du championnat, le staff technique malinois s'est offert une énième frayeur depuis la reprise : Verrips, un des piliers de la campagne précédente, a décidé de rompre son contrat en raison de la culpabilité du club dans le volet " falsification de match " de l'Opération Mains Propres. Soudain, les promus se retrouvaient sans gardien titulaire. Le jeune Bouzian (19), certes talentueux, était jugé trop vert pour porter une telle responsabilité pendant toute une saison (même s'il allait livrer une excellente prestation à Anderlecht par la suite). Malines s'est alors rapidement tourné vers Thoelen, qui connaissait le club (il y avait séjourné de 2088 à 2011 mais n'avait joué que deux matches) et le championnat. De plus, il dirige beaucoup, tout comme les deux défenseurs centraux expérimentés que sont Swinkels et Peyre. Ceux-ci ne rechignent pas à la tâche et compensent ainsi leur manque de mobilité. Bateau, passé par Malines précédemment lui aussi, est revenu et fait office de solution de rechange dans l'axe. Il peut également amener de la vitesse à ce compartiment. Aux postes d'arrières latéraux, Malines a déjà dû changer à quelques reprises en raison de blessures mais Van Cleemput, Bijkers et Lemoine semblent prêts à lutter pour ces places. Dans l'entrejeu, Vrancken a dû se passer de Van Damme, blessé, dès la deuxième journée. C'est ennuyeux car c'est le coeur de l'équipe. Pourtant, celle-ci a continuer à tourner, notamment parce que le jeune Vranckx (16), a démontré tout son talent dans l'entrejeu. Le retour de Vanlerberghe, encore un joueur formé à Malines, apporte beaucoup de solutions à l'entraîneur. Loué par le Club Bruges pour un an après avoir été prêté à Ostende la saison dernière, il est avide de revanche. A 23 ans, il est prêt à franchir un cap. Avec sa polyvalence, il peut jouer dans l'entrejeu ou en défense. Son arrivée a permis au club de se débarrasser d' ElMessaoudi, qui a le même profil que lui. Hairemans est arrivé juste avant la fin du mercato. L'Anversois peut occuper à la fois les positions de Schoofs et de Kaya. Dans le compartiment offensif, Malines a de quoi faire. Storm a montré dès le début du championnat qu'à 24 ans, il était prêt à exploser en Jupiler Pro League. La frappe et l'intelligence de jeu de Kaya apportent une plus-value sur le flanc droit ou derrière les attaquants. Devant, Engvall a montré de très bonnes choses lors de son premier match. Il est puissant, va droit au but et se déplace intelligemment. C'est le partenaire idéal de Togui (un joueur rapide) ou de De Camargo (un pivot) dans le 4-4-2 de Vrancken. Vanzeir a été engagé comme joueur offensif polyvalent. Il n'a que 21 ans mais a été plusieurs fois décisif avec le Beerschot la saison dernière. Le jeune Belge, loué par Genk pour un an, peut jouer en décrochage, sur le flanc ou en pointe. Dans la hiérarchie, il dépasse les jeunes Bosiers, Van Keilegom et Coveliers. Depuis l'arrivée de Vrancken, il y a un an, Tainmont fait surtout office de supersub. IN Bateau (Sarpsborg 08 FF, Nor), Thoelen (KAA Gand), Vanzeir (KRC Genk), Vanlerberghe (Club Bruges), Kabore (Rahimo FC, BFa), Hairemans (R Antwerp FC). OUT Matthys (arrêt), Smolders (Lierse Kempenzonen), Claes (R Exc. Virton), Augustijns (RKC, Ned), Peffer (Lyra-Lierse Berlaar), Ben Ouattara (Lille OSC, Fra), Mera (Atlético Nacional, Col), Cornet (RWDM), El Messaoudi (FC Groningen, Ned), De Witte (KSC Lokeren OV), Verrips (Sheffield United). TTransféré juste avant le début du championnat en remplacement de Michael Verrips, Yannick Thoelen (29) prend des points et est vite devenu le chouchou du public qui, à la 15e minute, scandent son nom en hommage à Lia, sa fille, décédée le 15 janvier dernier, quelques heures après sa naissance. C'est également pour cela que le Limbourgeois a choisi le numéro 15. Si la cellule sportive du FC Malines s'est adressée à Thoelen, c'est en raison de plusieurs facteurs : il connaît la Jupiler Pro League, il a de la maturité, il ne coûtait pas trop cher (moins d'un million d'euro), il pouvait jouer directement et il connaissait la maison. Il a en effet joué à Malines de 2008 à 2012 et a été l'équipier de Wouter Vrancken, même s'il n'a joué que deux matches officiels. A l'époque, il était surtout barré par Olivier Renard. Il a ensuite surtout joué en D2, à Lommel, où il était titulaire. En 2015, cela lui a valu un transfert à Gand, où il a surtout été réserviste. En début de préparation, cette saison, il a même été renvoyé dans le noyau B, jusqu'à ce que Malines le délivre de ses souffrances et lui donne une nouvelle chance, en tant que titulaire indiscutable. A l'entraînement, il justifie son statut, ne cessant d'encourager et de diriger ses équipiers. Après une clean sheet face à Zulte Waregem, il n'a encaissé qu'un seul but à Genk mais lors du troisième match, à Anderlecht, il a été exclu pour une faute sur FrancisAmuzu, qui se présentait seul devant lui. Sofiane Bouzian l'a parfaitement remplacé et Thoelen l'a chaleureusement félicité après le match. C'est un joueur très humain et très apprécié au sein du groupe.