LE NOUVEAU: HUGO CUYPERS

Le Liégeois bilingue a fait fureur chez les jeunes du Standard, ce qui lui avait valu un contrat professionnel en 2015 après avoir marqué 31 buts avec les U19. Mais la pépite n'a jamais reçu sa chance en équipe première - à l'exception d'une montée au jeu sous Yannick Ferrera en 2016 - et, suite à un prêt à Seraing, il a décidé d'aller voir à l'étranger si l'herbe était plus verte. Sa première destination a été la Crète, où il a joué en D2 grecque sous le maillot d'Ergotelis. Histoire de se faire les dents. Un choix qui s'est révélé judicieux, car lors de sa première saison, il a inscrit pas moins de 22 buts en 28 matches. Mais la suite fut moins drôle, car Cuypers a refusé un transfert lucratif (pour le club, en tout cas) et a également refusé de prolonger. Un sacré caractère, donc.
...

Le Liégeois bilingue a fait fureur chez les jeunes du Standard, ce qui lui avait valu un contrat professionnel en 2015 après avoir marqué 31 buts avec les U19. Mais la pépite n'a jamais reçu sa chance en équipe première - à l'exception d'une montée au jeu sous Yannick Ferrera en 2016 - et, suite à un prêt à Seraing, il a décidé d'aller voir à l'étranger si l'herbe était plus verte. Sa première destination a été la Crète, où il a joué en D2 grecque sous le maillot d'Ergotelis. Histoire de se faire les dents. Un choix qui s'est révélé judicieux, car lors de sa première saison, il a inscrit pas moins de 22 buts en 28 matches. Mais la suite fut moins drôle, car Cuypers a refusé un transfert lucratif (pour le club, en tout cas) et a également refusé de prolonger. Un sacré caractère, donc. Finalement, il a quand même obtenu un beau transfert, chez le puissant club grec de l'Olympiacos. Ce dernier l'a d'abord prêté à Ajaccio, en Ligue 2 française, mais la saison dernière, il a néanmoins fait quelques apparitions sous le maillot du club du Pirée, qui a remporté le titre. Pour Malines, cet attaquant mobile de 24 ans était une cible privilégiée sur le marché des transferts. Il a signé un contrat de quatre ans, une marque de confiance. Le directeur sportif Tom Caluwé a révélé que le club travaillait déjà depuis deux ans sur ce dossier. "Hugo est énergique et apporte de la profondeur dans le jeu, mais est également très bon dans les combinaisons. Il a le sens du but, et peut beaucoup apporter à l'équipe", estime Caluwé. L'entraîneur Wouter Vrancken loue également son éthique de travail. Cuypers accomplit ses tâches de façon disciplinée, n'hésite pas à prolonger individuellement les séances d'entraînement collectives et a demandé, à son arrivée, quelques extraits de matches afin de pouvoir déjà se familiariser avec les lignes de courses. Un rêve pour tout entraîneur. 1. Milieu de feu Malines possède un solide entrejeu... sur le banc des entraîneurs: Vrancken, Vanderbiest, Van Dessel et, depuis ce été, Defour. Avec, en plus, le directeur sportif Caluwé : voilà une ligne médiane qui, jadis, a donné bien du fil à retordre aux adversaires. 2. Polyvalence Depuis longtemps, un stade de football ne sert plus uniquement à la pratique de ce sport. Mais à Malines, on est passé au niveau supérieur: pendant la préparation, l'AFAS Stadion a même été utilisé pour les dons de sang, et 220 élèves de l'école des Ursulines y ont reçu leur diplôme. 3. Fidélité malinoise La saison dernière, 11.000 fans avaient acheté un abonnement, ce qui a rapporté 2,7 millions d'euros au club. Cette saison encore, 11.000 abonnés se sont procuré leur précieux sésame pendant la préparation. Milieu de terrain et international chez les jeunes (U17 et U18), il arrive gratuitement de Zulte Waregem. Cet étudiant en business management, âgé de 19 ans, a fait seize apparitions sous le maillot du Essevee la saison dernière. De petite taille (1m76), mais capable de jouer des deux pieds, Jannes Van Hecke brille surtout par son agilité et sa vista, qu'il combine à une mentalité de travailleur, développée chez les jeunes du Club Bruges, où il a été en partie formé avant de partir à Waregem à douze ans. Son style rappelle celui de Birger Verstraete, même si Van Hecke lui-même regarde surtout Marco Verratti et Thiago Alcantára, comme il l'a déclaré lors d'une interview. À Malines, il retrouvera deux vieilles connaissances avec Sandy Walsh et Nikola Storm. Il a encore partagé le vestiaire de Zulte Waregem avec Walsh et a fait du co-voiturage avec Storm pour se rendre aux entraînements du Club Bruges. Storm jouait alors en Espoirs et Van Hecke avec les U10.