Le business d'abord

Y ves Vanderhaeghe a commencé la préparation avec à peine douze joueurs fit. C'est surtout dans l'axe de la défense et au niveau des doublures que Courtrai avait des soucis. Mais le coach ne s'est jamais vraiment inquiété. Il connaît la maison, il sait que la vente de joueurs pour conserver l'équilibre des finances est la priorité. Il sait aussi que ça finit toujours par s'arranger. Et il n'est pas du genre à se plaindre.
...

Y ves Vanderhaeghe a commencé la préparation avec à peine douze joueurs fit. C'est surtout dans l'axe de la défense et au niveau des doublures que Courtrai avait des soucis. Mais le coach ne s'est jamais vraiment inquiété. Il connaît la maison, il sait que la vente de joueurs pour conserver l'équilibre des finances est la priorité. Il sait aussi que ça finit toujours par s'arranger. Et il n'est pas du genre à se plaindre. Il y avait donc un manque en défense centrale et il n'y avait pas non plus de back-up pour Kristof D'haene au back gauche, ce qui a obligé le coach à être inventif. Mais l'expérimenté Australien Trent Sainsbury a déjà apporté un début de solution dans l'axe. Après six matches, Courtrai a aussi perdu un grand talent. L'attaquant de pointe Terem Moffi a été vendu à Lorient pour un montant record, huit millions. C'est un transfert qu'on sentait déjà venir au début de l'été. Le club a tenu bon, mais il ne pouvait pas refuser éternellement des offres qui ne cessaient de monter. Vanderhaeghe continue donc à chercher une solution devant pour remplacer ce joueur. Pape Guèye est attaquant de pointe, un diamant brut, mais il doit encore être taillé. Eric Ocansey, qui a bien dépanné à l'arrière gauche, mais préfère jouer devant à droite, n'arrive pas à convaincre. C'est comme ça que le bon vieux Pelé Mboyo et Faïz Selemani reçoivent leur chance. Tandis que le jeune Malais Luqman Hakim n'est pas encore prêt pour apporter une plus-value. Courtrai peut s'appuyer sur une bonne ligne médiane, avec des facultés à la récupération grâce au triangle Van Der Bruggen - Makarenko - De Sart. Et sur les flancs, c'est valable aussi avec D'haene à gauche et le nouveau venu Gilles Dewaele de l'autre côté. Avec ce matériel humain, Courtrai ne doit logiquement jamais être mis en danger. Par contre, pour finir dans le top 8 parfois évoqué, il faudra que toute l'équipe se donne sans compter, pendant toute la saison..Il aurait déjà dû être à Courtrai au mois de mars, mais la crise sanitaire a retardé son arrivée jusqu'en septembre. Ce Malais de 18 ans est répertorié parmi les soixante plus grands talents du monde, dans la liste Next Generation 2019 publiée par The Guardian. Vincent Tan, propriétaire à la fois de Cardiff City et de Courtrai, n'a pas eu peur de lui proposer un contrat de cinq ans. Top: Gilles Dewaele Il est très fort physiquement, il a réalisé les meilleurs tests lors de la préparation et c'est la révélation sur le flanc droit. Non seulement il défend bien, mais il a aussi l'art de calibrer ses centres. Flop: Pape Guèye Il est arrivé pendant l'hiver comme Terem Moffi, mais il n'est pas encore prêt pour supporter la pression de l'attaque. Simplement, le noyau est tellement court que ça risque de vite évoluer.