Le nouveau - Dion De Neve

Les transferts entre voisins, comme entre Zulte Waregem et Courtrai, sont toujours délicats, voire exceptionnels: durant la dernière décennie, David Vandenbroeck, Thomas Matton, Ernest Nfor, Bryan Verboom et Christophe Lepoint ont quitté le stade Arc-en-ciel pour le stade des Éperons d'Or ; Gertjan Demets et Timothy Derijck ont effectué le trajet en sens inverse.
...

Les transferts entre voisins, comme entre Zulte Waregem et Courtrai, sont toujours délicats, voire exceptionnels: durant la dernière décennie, David Vandenbroeck, Thomas Matton, Ernest Nfor, Bryan Verboom et Christophe Lepoint ont quitté le stade Arc-en-ciel pour le stade des Éperons d'Or ; Gertjan Demets et Timothy Derijck ont effectué le trajet en sens inverse. Comme Dion De Neve, cet été. Son transfert a suscité une fameuse controverse car le Flandrien de 21 ans est un produit de l'école des jeunes de Zulte, où il a passé huit ans, avant d'effectuer ses débuts en équipe première il y a quelques mois. L'extérieur a finalement participé à 17 matches, dont sept en tant que titulaire. Il a marqué deux buts et délivré un assist. Conscient de la rapidité de son évolution, Zulte Waregem lui a proposé de prolonger dès le mois d'octobre le contrat qu'il avait paraphé à 18 ans et qui arrivait à terme en juin mais De Neve a opté pour un nouveau manager, Kristof Vandersmissen, ce qui a interrompu les pourparlers. Début janvier, le nouvel agent a rencontré Eddy Cordier, CEO de Zulte Waregem. Les deux hommes ont décidé d'attendre le mois de février pour poursuivre leurs négociations, une fois que l'Essevee aurait plus de certitudes sportives, puisqu'il était alors menacé de relégation. Le contrat du joueur a été revalorisé, en attendant. Début février, Cordier a perdu patience. Il a soumis une proposition à Vandersmissen, qui n'a pas répondu. Après plusieurs coups de fil, le manager lui a dit qu'il ferait une contre-proposition au terme de la compétition mais peu après, on a appris que De Neve avait passé des tests médicaux à Courtrai et qu'il y avait même signé. Le joueur affirme avoir misé sur la sécurité mais le Gaverbeek n'en est pas moins très amer. Ni Courtrai ni le footballeur ne peuvent être blâmés: les clubs peuvent négocier librement avec un joueur en fin de contrat à partir du 1er janvier. Courtrai n'a même pas dû verser d'indemnité de formation, puisque De Neve avait signé un contrat professionnel à Zulte Waregem. 1 Memorabilia Courtrai vient d'élire son match de la décennie 2010-2020: sa victoire 4-1 contre Bruges, en octobre 2013. Pour commémorer l'événement, il a réuni les principaux acteurs de l'époque: Vanhaezebrouck, De Smet, Capon et De Mets. Il a vendu cent boîtes exclusives avec le maillot de cette saison-là et quelques gadgets. 2 Nouveau visage Le physiothérapeute Jochen De Coene renforce le staff médical. Il a travaillé pendant des années pour La Gantoise, Anderlecht et l'Antwerp et, jusqu'au printemps, pour le club saoudien Al Raed, entraîné par Besnik Hasi. 3 KVK 2.0 Courtrai mise sur les réseaux sociaux. Il figure même dans le top 3 de la Pro League, derrière Anderlecht et le Club Bruges, avec 58.000 suiveurs sur TikTok. Le podcast du club, Radio Djamel, a également beaucoup d'auditeurs. Peu de Courtraisiens parviennent à émerger en équipe première. Par exemple, Brice Verkerken, qui était prêté à l'Eendracht Alost, rejoint maintenant le FC Rupel Boom. Maxim Deman est un des rares véritables produits du club à percer en équipe-fanion. La saison dernière, le gardien numéro trois a déjà tâté du championnat: il a effectué ses débuts contre Anderlecht, lors de la 34e journée, un match perdu 2-3 par Courtrai. Deman, lié au KVK jusqu'en 2023, en est déjà à sa 17e saison à Courtrai. Il a transité par toutes les catégories d'âge. Le fils de vingt ans de l'entraîneur des gardiens, PatrickDeman, un ancien du stade des éperons d'or, de Gand et du Lierse, est donc un Courtraisien pur jus. Et un supporter depuis sa tendre enfance. Il habite d'ailleurs au centre-ville et étudie l'histoire. Reste à voir si Deman deviendra un jour le premier gardien, le club ayant engagé Tom Vandenberghe du SK Deinze, alors qu'il possède déjà Marko Ilic et Joris Delle.