Coach David Colpaert

Roulers reste sur une année catastrophique marquée par trois changements d'entraîneur. Il a commencé la saison avec l'Espagnol Jordi Condom, remplacé par Victoriano Rivas Alvaro puis par Juan Gutierrez. Il l'a renvoyé, bien qu'il ait assuré le maintien via les PO3. Le président Yves Olivier souhaitait promouvoir le T2 David Colpaert, vu que c'est un homme de la région, qu'il détient la Pro Licence et qu'il a déjà fait de l'excellent travail à Ostende, au Cercle, à l'Antwerp et au Lierse. Mais Col...

Roulers reste sur une année catastrophique marquée par trois changements d'entraîneur. Il a commencé la saison avec l'Espagnol Jordi Condom, remplacé par Victoriano Rivas Alvaro puis par Juan Gutierrez. Il l'a renvoyé, bien qu'il ait assuré le maintien via les PO3. Le président Yves Olivier souhaitait promouvoir le T2 David Colpaert, vu que c'est un homme de la région, qu'il détient la Pro Licence et qu'il a déjà fait de l'excellent travail à Ostende, au Cercle, à l'Antwerp et au Lierse. Mais Colpaert ne veut pas renoncer à son emploi d'argent de quartier à Roulers pour une carrière incertaine de T1 et préfère rester T2. Chaos au Schiervelde ! À deux semaines du coup d'envoi de la D1B, Roulers n'avait pas encore d'entraîneur et devait faire appel à des espoirs, à des tests et même à d'anciens joueurs sans contrat pour former une équipe digne de ce nom pour les matches amicaux. Le T2 David Colpaert a assuré l'intérim. Il a constaté que l'ambiance s'était améliorée depuis le grand coup de balai donné suite à l'échec de la dernière campagne mais comme ses joueurs et les supporters, il désire plus de clarté. Quels sont les projets de la propriétaire chinoise LiHawken ? Quel budget reste-t-il pour les transferts ? Rudi Verkempinck et Regi Van Acker ont refusé le poste d'entraîneur, faute de perspectives budgétaires. Ça n'incite pas à la confiance. Le Néerlandais Brian Tevreden est le responsable sportif roularien. En janvier déjà, il était arrivé à la conclusion que Roulers devait procéder au grand nettoyage et prendre un nouveau départ. La première partie de l'opération a réussi, la seconde pas encore. Roulers a été le dernier club de D1B à reprendre l'entraînement, début juillet. Lepicier et Van Acker, deux médians chevronnés qui n'ont pas reçu de nouveau contrat, ont continué à s'entraîner et à jouer avec l'équipe, pour entretenir leur condition et dans l'espoir de rester. En attendant des renforts, c'est aux jeunes de se manifester. Tout peut aller vite une fois que le T1 sera engagé car le club a mis ses finances en ordre, dit-il. Ce sera nécessaire pour éviter une troisième saison chaotique d'affilée. La seule nouvelle positive du mois, c'est que le club a encore obtenu une licence en élites pour ses jeunes.