PARCOURS

Comme Genk risquait de perdre Pozuelo jusqu'au dernier moment si un club versait l'indemnité prévue dans son contrat, il a engagé plus tôt que prévu le médian croate Fiolic (22 ans). Celui-ci a le même profil que l'Espagnol et a le temps de s'adapter. Globalement, Genk a résisté avec le sourire au bombardement d'offres pour quelques piliers, d'autant plus que les joueurs n'avaient pas trop envie de s'en aller.
...

Comme Genk risquait de perdre Pozuelo jusqu'au dernier moment si un club versait l'indemnité prévue dans son contrat, il a engagé plus tôt que prévu le médian croate Fiolic (22 ans). Celui-ci a le même profil que l'Espagnol et a le temps de s'adapter. Globalement, Genk a résisté avec le sourire au bombardement d'offres pour quelques piliers, d'autant plus que les joueurs n'avaient pas trop envie de s'en aller. Suite à l'arrivée du défenseur central colombien Lucumi juste avant le début de la compétition, le noyau était déjà complet. Le Racing a casé l'avant Karelis, qui ne jouait plus guère, dans son pays natal, au PAOK Salonique, sur base d'une location. Il a également décidé de louer l'extérieur gauche Benson (à Mouscron) et l'arrière gauche Khammas (au FC Den Bosch) afin qu'ils aient plus de temps de jeu. Après son excellent début de saison, l'attaquant Samatta, qui se réjouit de participer à la campagne européenne, n'a plus demandé à partir. Grâce à l'arrivée de Fiolic, Clement dispose d'un noyau jeune mais bien équilibré, au sein duquel tous les postes sont doublés. C'est nécessaire puisque Genk lutte sur les trois fronts, même si Pozuelo, Malinovski, Berge et Trossard sont ceux qui font la différence et sont donc moins susceptibles d'être ménagés. Les nouveaux doivent se faire progressivement au 4-3-3 de Genk. Lucumí (Deportivo Cali, Col) , Fiolic (GNK Dinamo Zagreb, Cro) .Manuel (Royal Excel Mouscron) , Tshimanga (SK Austria Klagenfurt, Aut) , Khammas (FC Den Bosch, Ned) , Karelis (PAOK, Gre) .- Avec une moyenne d'âge de 22,5 ans, Genk a le deuxième plus jeune noyau de D1, après Waasland-Beveren (22 ans). Seuls huit des 27 joueurs ont 25 ans ou plus. - Un seul joueur faisait partie du noyau A il y a quatre ans : le gardien réserve, Jackers. Les autres anciens sont des produits du cru. Wouters et Heynen faisaient partie du noyau qui avait entamé la saison 2015-2016. Les autres sont arrivés plus tard. - Genk compte 18 nationalités dans son noyau de 27. Les joueurs sont issus de quatre continents mais aucun ne vient d'Asie. - Six des huit Belges du noyau ont été formés par le Racing. La saison passée, il y en avait onze, avec Schijvers, Vanzeir, Khammas (location), Sabak et Holly Tshimanga. Coucke était aussi Home Made mais Genk l'a remplacé par un autre produit local, Vandevoort. - Avec le Standard et Waasland-Beveren, Genk est le seul club à n'aligner aucun Français. Parbleu ! - Clement est le neuvième entraîneur principal de Genk en dix ans, sans compter les intérims de Daerden et Denier. Courage, Philippe !