Leur avis

Le KRC Genk n'a pas souhaité collaborer à ce dossier.
...

Le KRC Genk n'a pas souhaité collaborer à ce dossier. À sa propre surprise et à la grande satisfaction de l'entraîneur, Genk a conservé le noyau avec lequel il a enlevé la Coupe et loupé de peu le titre. Il n'y a pas eu d'offres, en tout cas pas suffisamment élevées, pour Lucumí ni Onuachu. Partant du principe qu'au moins un des deux s'en irait, Genk a investi anticipativement, afin d'être compétitif sur les trois fronts. Le jeune défenseur hispano-nigérian Sadick est fort dans les duels, il a obtenu sa chance ces dernières semaines et est bien parti mais la sensation du début de saison, c'est Trésor. Au centre ou sur la gauche de l'entrejeu, ses actions et ses assists ont fait bonne impression, mais il a perdu sa place quand les matches européens ont commencé et depuis quelques semaines, il a quasiment disparu. Ugbo, le meilleur réalisateur du Cercle la saison passée avec seize buts, a été enrôlé comme alternative à Onuachu, mais n'a pas encore été convaincant. Il est trop peu menaçant et ne se fait pas non plus remarquer dans le jeu. Bref, il doit encore délivrer sa carte de visite. L'ancien Ajacide Eiting, dont on attendait beaucoup après des années marquées par des blessures, n'a pas encore pu apporter de plus au milieu défensif. L'expérimenté extérieur gauche norvégien Juklerød, libre de transfert à l'Antwerp, n'est entré en action qu'en Supercoupe avant de se blesser. Il est à nouveau fit depuis peu. À l'exception de Sadick, qui réussit ses débuts, on attend beaucoup plus de tous les nouveaux joueurs dans les mois à venir.