" Qui est le premier joueur français ayant gagné la Coupe des Champions ? Raymond Kopaszewski, dit Kopa en 1956-1957. Il a entamé sa vie professionnelle comme galibot - jeune mineur -, à N£ux-les-Mines dans le nord de la France. Un éboulement l'a sérieusement blessé (il a perdu une partie du pouce et de l'index d'une main) et on lui confia d'autres tâches en surface : chaudronnier, électricien, etc. Il lui est arrivé de m'en parler à Bruxelles. Originaire de Pologne, son grand-père s'est établi en France dès 1919 où Raymond est...

" Qui est le premier joueur français ayant gagné la Coupe des Champions ? Raymond Kopaszewski, dit Kopa en 1956-1957. Il a entamé sa vie professionnelle comme galibot - jeune mineur -, à N£ux-les-Mines dans le nord de la France. Un éboulement l'a sérieusement blessé (il a perdu une partie du pouce et de l'index d'une main) et on lui confia d'autres tâches en surface : chaudronnier, électricien, etc. Il lui est arrivé de m'en parler à Bruxelles. Originaire de Pologne, son grand-père s'est établi en France dès 1919 où Raymond est né en 1931. Les Kopaszewski étaient des gueules noires de génération en génération. Chez lui, on parlait polonais et l'école n'était pas sa tasse de thé. Il préférait jouer au foot et devint vite la vedette de l'équipe de son coron, le Chemin perdu. L'US N£ux-les-Mines ne tarda pas à le repérer. Plus tard, il fit un crochet par le SCO Angers (où le coach le baptisa Kopa car Kopaszewski, c'était trop long et difficile à prononcer) avant d'éclater au Stade de Reims. C'est là qu'il devint enfin footballeur professionnel. Détail marrant : pour son premier match en Champagne, il prit la place d'un joueur blessé. Cet absent n'était autre que Pierre Sinibaldi, futur coach légendaire d'Anderlecht. Milieu de terrain offensif ou avant-centre, Kopa pétillait à Reims, une équipe qui pratiquait un jeu de rêve. Le foot à la rémoise était basé sur la technique, un jeu de passes courtes bien calibrées. Il était une des étoiles de son époque et prit part avec Reims à la première finale de la C1 remportée 4-3 par le Real Madrid. Les Espagnols transférèrent tout de suite Kopa qui empocha trois fois la Coupe aux grandes-z-oreilles avec eux : 2-0 contre la Fiorentina (1956-1957), 3-2 face à l'AC Milan (1957-1958) et 2-0 lors des retrouvailles avec Reims en 1958-59. Impossible d'oublier que cet artiste fut troisième de la Coupe du Monde '58 en Suède et Ballon d'or européen (1958). Kopa fut aussi un solide homme d'affaires. Toujours joueur, il lança entre autres sa marque de chaussures. Les Kopa se sont longtemps vendues comme des petits pains. Il fut un des premiers avec Pelé à commercialiser son nom. Quand il venait dans mon magasin d'articles de sports avec sa collection de chaussures, Kopa me parlait autour d'une tasse de café des Ch'tis, de sa famille, de la mine, du Real, de Reims où il rejoua de 1959 à 1967. Kopa qui ne se déridait pas souvent riait alors de bon c£ur en racontant une blague. On l'a surnommé le Napoléon du football. C'est peut-être pour cela que ce génie passe désormais la plus grande partie de son temps en Corse. " né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing)PIERRE BILIC