Non, on ne doute pas de Vincent Kompany. Le joueur-manager a assumé la responsabilité de la défaite 4-2 à Courtrai tout en insistant sur le fait qu'il ne dérogerait pas à sa ligne de conduite. Il veut voir le football dominant qu'Anderlecht a produit en première mi-temps comme, par moments, une semaine plus tôt contre le FC Malines. Possession du ballon, pressing élevé, construction du jeu depuis l'arrière, selon son credo.
...