DIMANCHE 3 AOÛT 07:50

Le réveil sonne. Je prends mon pouls matinal : à peine 37 pulsations par minute, ce qui signifie que j'ai bien assimilé l'entraînement de la veille. Après une dose de compléments alimentaires Etixx (fer, vitamine C, Multimax et antioxydants), je déjeune. Je bois beaucoup d'eau, ce qui est important pour le bon fonctionnement des intestins, puis je mange des flocons d'avoine et deux portions de fruits.
...

Le réveil sonne. Je prends mon pouls matinal : à peine 37 pulsations par minute, ce qui signifie que j'ai bien assimilé l'entraînement de la veille. Après une dose de compléments alimentaires Etixx (fer, vitamine C, Multimax et antioxydants), je déjeune. Je bois beaucoup d'eau, ce qui est important pour le bon fonctionnement des intestins, puis je mange des flocons d'avoine et deux portions de fruits. Le premier entraînement de la journée. Six kilomètres en guise d'échauffement, du stretching puis quelques déboulés pour trouver mon rythme. Ensuite, j'effectue quatre séries de 5 x 400 mètres sur piste, avec Mats Lunders, qui participe également à l'EURO. La météo n'est pas idéale : il fait froid et venteux. Donc, la séance est dure, physiquement mais aussi mentalement. Pourtant, les chronos sont très bons, avec peu de récupération. Je suis prêt pour la compétition. Encore quelques kilomètres de retour au calme et me voilà déjà à 22,5 kilomètres aujourd'hui. Un shake de récupération, une barre énergétique puis une douche. Le dîner consiste en une assiette de pâtes avec un morceau de poulet ou de poisson et à nouveau beaucoup d'eau. Après le repas, j'allume mon ordinateur portable. Je consulte Twitter, Facebook, mes courriels, je réponds et je contacte mon entraîneur, Raymond Van Paemel. La sieste commence, comme tous les jours, par vingt minutes de méditation transcendantale. Je pratique cette technique depuis un an et demi. Elle m'aide à traverser la vie avec sérénité et à récupérer de mes entraînements. Ensuite, j'essaie de dormir une demi-heure. Une demi-heure d'exercices de stabilisation sur un tapis puis 40 minutes d'aquajogging en fonction de mon pouls, pour éviter toute surcharge, compte tenu de l'intensité de la séance matinale. C'est un entraînement idéal pour la récupération. Il est censé limiter les blessures en accélérant la guérison des micro atteintes. Pendant cette période d'entraînement intense, je m'y astreins deux fois par semaine. Le dernier repas du jour à l'hôtel Stahlbad, qui propose chaque soir un buffet bien garni. Après, je m'attarde avec quelques autres athlètes. Nous bavardons de tout et de rien et jouons à un jeu de société. Encore un peu de méditation puis une séance de Skype avec ma fiancée, Elise Cappelle. Nous devons encore discuter de pas mal de choses pour notre mariage le 13 septembre. Ensuite, il est temps d'aller au lit. Bonne nuit ! PAR CHRIS TETAERT