Qui avez-vous préféré imiter et pourquoi ?

De Bruyne car j'ai bien aimé être roux. Dans un autre style, Jean-Claude Vandamme car il reste un grand sportif. Grâce aux effets spéciaux de l'écran vert, j'ai pu m'amuser à imiter son grand écart. Il y a aussi Witsel, sur qui on a mis le paquet. L'angle adopté n'était peut-être pas totalement judicieux. S'il veut mettre sa famille à l'abri, c'est son droit. Je ne suis pas là pour le juger. Beaucoup auraient agi d...

De Bruyne car j'ai bien aimé être roux. Dans un autre style, Jean-Claude Vandamme car il reste un grand sportif. Grâce aux effets spéciaux de l'écran vert, j'ai pu m'amuser à imiter son grand écart. Il y a aussi Witsel, sur qui on a mis le paquet. L'angle adopté n'était peut-être pas totalement judicieux. S'il veut mettre sa famille à l'abri, c'est son droit. Je ne suis pas là pour le juger. Beaucoup auraient agi de la même manière. L'équipe part du principe que je peux imiter n'importe qui. Le choix est lié à l'actu. Je regarde pas mal de vidéos pour trouver l'angle humoristique. J'essaie de capter un élément, un mot, un geste. Pour De Bruyne, c'était facile avec son " On s'en bat les couilles. " Jean-Michel Saive, c'était le " tchoooo " qui ponctue ses échanges. Pour Yannick Noah, on a joué sur le côté baba cool et nonchalant qu'il affiche en télé alors que c'est un terrible motivateur quand il coache l'équipe de France de Coupe Davis. Caricaturer, c'est grossir les traits. Si certains sportifs s'expriment de la sorte, on va forcément accentuer cette tendance. Tout dépendra de leurs " travers ". Mais ce n'est jamais dans le but de se moquer. Nous n'avons aucun a priori sur les gens. Les sportifs sont des cibles privilégiées parce qu'on les admire et parce que ce sont des personnalités publiques. Avant même de jouer le sketch, j'avais dit que ce serait chouette qu'il soit là. On m'avait répondu qu'il n'accepterait jamais. Finalement, j'ai eu l'honneur d'échanger des balles avec un numéro 1 mondial ! C'est un gars super sympa dont je suis un grand fan. En Belgique, Jonathan Legear serait un bon client. A l'étranger, je pense à Mike Tyson. Outre que c'est un grand champion, il a eu une après-carrière surprenante : stand-up à Las Vegas, acteur dans des films, etc. Zidane est également contrasté : un grand joueur qui devient timide dès qu'il prend la parole. J'aime bien la manière de parler de Didier Deschamps, on pourrait facilement imager un sketch dans un vestiaire. PAR SIMON BARZYCZAK" Zidane, Deschamps, Legear et Tyson seraient de bonnes cibles. " KODY