Knack Roulers dispute mardi son cinquième match de poule en Ligue des Champions de volley. Il doit prendre au moins un point à Piacenza. Après quatre journées sur six, la formation d'Emile Rousseaux compte un point de moins que son adversaire italien et quatre de moins que les Roumains de Constanta, déjà qualifiés.
...

Knack Roulers dispute mardi son cinquième match de poule en Ligue des Champions de volley. Il doit prendre au moins un point à Piacenza. Après quatre journées sur six, la formation d'Emile Rousseaux compte un point de moins que son adversaire italien et quatre de moins que les Roumains de Constanta, déjà qualifiés. Roulers doit donc s'imposer chez le tenant de la Coupe d'Italie ou perdre par 3-2. Sinon, sa campagne européenne sera achevée, ce qui constituerait une déception, comme le reconnaît le capitaine, Hendrik Tuerlinckx (27 ans). " Notre objectif est d'atteindre le deuxième tour. Constanta s'avère plus costaud que prévu et donc, c'est avec Piacenza que nous devons lutter pour la deuxième place. Ça change tout car les Italiens émargent à l'élite absolue. " Roulers est-il stressé à l'heure de se rendre dans la Botte ? " On ne s'attend pas précisément à prendre des points là-bas. La direction et les entraîneurs ne nous mettent pas sous pression mais d'un autre côté, tous les joueurs sont conscients de devoir ramener quelque chose d'Italie pour concrétiser nos objectifs européens et ça, ça génère un certain stress. " Sur ses terres, Roulers a battu Piacenza au tie-break, un résultat générateur d'espoir, selon Tuerlinckx. " Jouer à domicile ou en déplacement est très différent : nous nous sublimons toujours au Schiervelde. Cependant, notre victoire à l'aller nous rend confiants. Imaginez que Piacenza se soit imposé 0-3 ici : nous aurions eu peine à croire à un exploit en déplacement. Nous savons que nous développons un bon volley, que nous avons atteint notre meilleur niveau. Nous allons tout mettre en oeuvre pour gagner mais en restant réalistes : nous sommes versés dans une poule comprenant deux phalanges très fortes et nous pouvons être fiers des résultats déjà obtenus. " En cas de défaite, les Flandriens conserveraient une chance d'être repêchés en Coupe CEV, via la troisième place. " Nous n'y pensons pas encore. Nous nous concentrons sur la Ligue des Champions mais si nous devons poursuivre notre route en CEV, c'est bien aussi. Nous pouvons y décrocher une belle affiche et peut-être viser plus haut qu'en Ligue des Champions. " Une élimination constituerait une déception, comme la défaite en demi-finale de Coupe de Belgique. " Lennik est notre bête noire puisqu'il nous a aussi battus en championnat. Il possède un bon groupe, très étoffé. Peu d'équipes vont s'imposer à Lennik cette saison. Aussi douloureuse soit cette élimination, nous devons reconnaître que notre adversaire mérite d'être en finale. Quant à nous, nous devons nous ressaisir et montrer que cette défaite en Coupe nous a rendus encore plus forts, en prévision de la lutte pour le titre. " PAR ROEL VAN DEN BROECK" Notre victoire à domicile nous rend confiants. "