Début mai, il a manqué 25 secondes au Kényan pour devenir le premier homme à abattre un marathon en moins de deux heures. Figure de proue du projet Breaking2 de Nike, son sponsor, il a couru le marathon le plus rapide de tous les temps, avec 2 minutes 32 secondes d'avance sur le record du monde de Dennis Kimetto (2h02'57), établi à Berlin en 2014. Le chrono de Kipch...

Début mai, il a manqué 25 secondes au Kényan pour devenir le premier homme à abattre un marathon en moins de deux heures. Figure de proue du projet Breaking2 de Nike, son sponsor, il a couru le marathon le plus rapide de tous les temps, avec 2 minutes 32 secondes d'avance sur le record du monde de Dennis Kimetto (2h02'57), établi à Berlin en 2014. Le chrono de Kipchoge n'a pas été homologué à cause de ses conditions spéciales : il s'est déroule sur le circuit de F1 de Monza et non sous la forme d'une compétition. Eliud Kipchoge n'a plus couru pendant un mois afin de se concentrer sur un nouvel objectif : améliorer le vrai record du monde à Berlin le dimanche 24 septembre. Il n'a pas choisi la capitale de l'Allemagne par hasard car le parcours complètement plat a déjà permis de courir six des sept marathons les plus rapides. L'année dernière, il a manqué huit secondes à Kipchoge pour effacer des tableaux le record de Kimetto. Il a même été précédé par Kenenisa Bekele, qui a couru en 2h03'03. Un an plus tard, Bekele (35 ans), toujours détenteur du record du monde sur 5.000 et 10.000 mètres, et Kipchoge (32 ans) croisent à nouveau le fer à Berlin. Ils sont en plus flanqués du Kényan Wilson Kipsang (35 ans), qui détenait le précédent record de 2013, également établi en Allemagne (2h03'23). Mark Milde, le directeur de l'épreuve, parle d'affiche de rêve car il n'est pas fréquent de voir les trois marathoniens les plus rapides s'affronter directement. Ils veulent améliorer le record de Kimetto mais aussi terminer le plus près possible de la barrière magique des deux heures. La météo sera déterminante. Idéalement, il ne doit pas faire trop chaud ni venteux. Nike accorde beaucoup d'importance à la course, puisqu'il a déjà fait produire une veste d'entraînement à Kipchoge, avec l'inscription " Berlin WR ". Jonas Creteur