Si Kim Clijsters n'avait pas signé, il y a quelques mois, un contrat avec Sanex et, un peu plus tard, avec Siemens, elle n'aurait probablement pas disputé le tournoi de Knokke. Doté de 150.000 dollars, ce dernier n'est évidemment pas du niveau de la sixième joueuse mondiale.
...

Si Kim Clijsters n'avait pas signé, il y a quelques mois, un contrat avec Sanex et, un peu plus tard, avec Siemens, elle n'aurait probablement pas disputé le tournoi de Knokke. Doté de 150.000 dollars, ce dernier n'est évidemment pas du niveau de la sixième joueuse mondiale. Cela étant, Kim avait bien négocié sa présence à la Côte puisque, outre les dispositions financières prévues dans son contrat, la jeune Limbourgeoise avait réussi à obtenir une wild card pour sa soeur Elke qui aurait dû, sans une blessure, prendre part au tableau final. Justine Henin, par contre, n'a pas pris part à la compétition alors que la promotion de l'événement tournait autour de la présence des deux premières joueuses belges. Reste que Kim a réussi à attirer la grande foule dans les installations du Royal Zoute Tennis Club. Chaque fois qu'elle était au programme, le Central était plein et les enfants se pressaient pour lui demander, ainsi qu'à Lleyton Hewitt, son compagnon, un autographe. Cette passion tennistique a tenu jusqu'au samedi puisque, après avoir battu Ludmilla Cervanova, Virginie Ruano-Pascual et Magui Serna, Clijsters a été surprise par les très performante Iroda Tulyaganova, une Ouzbèke encore peu connue mais qui avait remporté une semaine plus tôt le tournoi de Vienne. "Les conditions ne me convenaient pas du tout", reconnaissait Kim Clijsters après son échec. "Il y avait beaucoup de vent et le terrain était très gras. Or, mon jeu veut que je me montre très agressive et, avec ce genre de temps, je commets alors beaucoup d'erreurs. Je suis déçue, bien sûr, mais je me sens prête pour la tournée américaine".Seule autre Belge présente dans le tableau final, Els Callens a été éliminée d'entrée, par l'Espagnole Magui Serna. A Amsterdam (400.000 dollars), Olivier Rochus a réussi un assez beau parcours, se hissant en quarts de finale. En chemin, le deuxième Belge a pris la mesure du Brésilien Simoni et de l'Anglais Lee, récent finaliste du tournoi sur gazon de Newport. En quarts, il a été éliminé par le Néerlandais Sjeng Schalken, qui avait déjà battu Christophe Rochus au premier tour. Dick Norman a quant à lui été battu au premier tour, par le Russe Nikolaï Davidenko.