Look rock'n'roll

" Généralement, les gens trouvent mon allure plutôt rock'n'roll. Je ne suis pas forcément excentrique. Disons quelque part avant-gardiste. Pour l'instant, je suis porté The Kooples, Yves Saint-Laurent. J'aime beaucoup Viktor & Rolf, Burberry Prorsum.

En polo, j'ai un faible pour les Lacoste unis. J'apprécie aussi John Richmond, Alexander McQueen. Je ne suis pas les modes. J'ai ma propre ligne de conduite. Je fais dans le relativement neutre. En tout cas, je n'aime pas les bandoulières Gucci et autres gros logos au milieu de mes vêtements. Je veux que ce soit discret. A la limite, juste sur l'étiquette. Tout ce que je porte est de marque mais sobre, je trouve.

Pour les chemises, j'adore Gucci, Dolce & Gabbana. Ce qui me parle, c'est la découpe, le style. La pièce rare aussi. Je suis à l'inverse du footballeur qu'on a l'habitude de croiser. C'est ce qui fait en partie mon charme, j'ai l'impression. "

Sneakers léopard

" A Bruxelles, je ne trouve pas grand-chose. Mais je voyage pas mal pour les vêtements. J'adore, Londres, Anvers, Paris... A Paname, je vais à L'Eclaireur, sur les Champs-Elysées. Dans les boutiques Yves Saint-Laurent et John Richmond de Saint-Honoré. Au Kooples de Courcelles, tenu par des amis. J'aime beaucoup les petites boutiques du Marais, aussi.

En godasses, j'aime bien les Dsquared2 de ville. Je me suis acheté récemment des Jimmy Choo. Et ma dernière acquisition, ce sont des sneakers léopard montantes. On m'a souvent proposé de défiler mais je n'ai jamais accepté que ce soit en Belgique, en Italie ou au Sénégal... Les vêtements, je les porte comme je mange, je bois, je parle... C'est tout ce qu'il y a de plus normal. En plus, si je suis très à l'aise quand je connais les gens, je suis plutôt de nature à rester en retrait dans le cas contraire. Disons réservé. Ma belle-famille est dans la mode, le vêtement. Pour me tenir au courant, je feuillette des magazines et je consulte Mr Porter. Mais je me fais toujours ma propre idée. Je mélange les styles, les looks... "

Miles, Mos Def et Isaac Hayes

" Je suis passionné par la musique. J'écoute beaucoup de blues, de rock. Mais mon style numéro 1, celui qui me fait le plus kiffer, c'est le jazz. J'ai tout Miles Davis. J'adore Coltrane, Django Reinhardt, Nina Simone. Je participe à des festivals comme le North Sea, le Blue Note, le Jazz Marathon... Un marathon, j'en ai fait un (voiture, train, taxi) pour filer voir l'expo Miles Davis à Paris.

J'écoute aussi Erykah Badu, John Legend, Keziah Jones, Mos Def, Macy Gray. Du rock également. Franz Ferdinand, les Arctic Monkeys. J'essaie d'aller voir le plus de concerts que je peux. J'ai assisté à l'un des derniers gigs de The Streets. Eté applaudir Rachid Taha, Amadou et Mariam.

En radio, j'écoute surtout Pure FM. J'ai de la musique partout. Dans mon iPod, mon téléphone... J'utilise du matos B&O. J'ai pas mal de vinyles aussi. Je veux pouvoir écouter Purple Haze d' Hendrix ou Isaac Hayes en ayant l'impression qu'ils sont dans mon salon. "

Histoires vraies

" Les restos ? Quand je choisis un endroit, je sais déjà ce que je vais y manger. Pour les entrecôtes, je vais au Vieux Saint Martin à Bruxelles. Pour le poulet, au Canterbury, à Ixelles. Puis, la Crèche des artistes est l'un des meilleurs italiens du pays. Tout y est génial mais les pâtes sautées aux écrevisses sont juste splendides...

Sinon, j'aime beaucoup bouquiner. Je lis énormément de biographies. C'est plus pour m'instruire que pour me divertir mais j'y prends un véritable plaisir. Là, je viens de récupérer A Muslim American Slave : The Life of OMAR IBN SAID. L'histoire vraie, racontée par ses soins, d'un Sénégalais vendu comme esclave en Amérique. Avant, je m'étais attaqué à la bio de Keith Richards. Ça peut sembler fou que ce mec soit encore sur terre après toutes les merdes qu'il a gobées. Après avoir brûlé la vie par les deux bouts. C'est tout sauf un exemple à suivre, mais il nous rappelle que c'est à dieu et pas à nous de juger. "

PAR JULIEN BROQUET

" Généralement, les gens trouvent mon allure plutôt rock'n'roll. Je ne suis pas forcément excentrique. Disons quelque part avant-gardiste. Pour l'instant, je suis porté The Kooples, Yves Saint-Laurent. J'aime beaucoup Viktor & Rolf, Burberry Prorsum. En polo, j'ai un faible pour les Lacoste unis. J'apprécie aussi John Richmond, Alexander McQueen. Je ne suis pas les modes. J'ai ma propre ligne de conduite. Je fais dans le relativement neutre. En tout cas, je n'aime pas les bandoulières Gucci et autres gros logos au milieu de mes vêtements. Je veux que ce soit discret. A la limite, juste sur l'étiquette. Tout ce que je porte est de marque mais sobre, je trouve. Pour les chemises, j'adore Gucci, Dolce & Gabbana. Ce qui me parle, c'est la découpe, le style. La pièce rare aussi. Je suis à l'inverse du footballeur qu'on a l'habitude de croiser. C'est ce qui fait en partie mon charme, j'ai l'impression. " " A Bruxelles, je ne trouve pas grand-chose. Mais je voyage pas mal pour les vêtements. J'adore, Londres, Anvers, Paris... A Paname, je vais à L'Eclaireur, sur les Champs-Elysées. Dans les boutiques Yves Saint-Laurent et John Richmond de Saint-Honoré. Au Kooples de Courcelles, tenu par des amis. J'aime beaucoup les petites boutiques du Marais, aussi. En godasses, j'aime bien les Dsquared2 de ville. Je me suis acheté récemment des Jimmy Choo. Et ma dernière acquisition, ce sont des sneakers léopard montantes. On m'a souvent proposé de défiler mais je n'ai jamais accepté que ce soit en Belgique, en Italie ou au Sénégal... Les vêtements, je les porte comme je mange, je bois, je parle... C'est tout ce qu'il y a de plus normal. En plus, si je suis très à l'aise quand je connais les gens, je suis plutôt de nature à rester en retrait dans le cas contraire. Disons réservé. Ma belle-famille est dans la mode, le vêtement. Pour me tenir au courant, je feuillette des magazines et je consulte Mr Porter. Mais je me fais toujours ma propre idée. Je mélange les styles, les looks... " " Je suis passionné par la musique. J'écoute beaucoup de blues, de rock. Mais mon style numéro 1, celui qui me fait le plus kiffer, c'est le jazz. J'ai tout Miles Davis. J'adore Coltrane, Django Reinhardt, Nina Simone. Je participe à des festivals comme le North Sea, le Blue Note, le Jazz Marathon... Un marathon, j'en ai fait un (voiture, train, taxi) pour filer voir l'expo Miles Davis à Paris. J'écoute aussi Erykah Badu, John Legend, Keziah Jones, Mos Def, Macy Gray. Du rock également. Franz Ferdinand, les Arctic Monkeys. J'essaie d'aller voir le plus de concerts que je peux. J'ai assisté à l'un des derniers gigs de The Streets. Eté applaudir Rachid Taha, Amadou et Mariam. En radio, j'écoute surtout Pure FM. J'ai de la musique partout. Dans mon iPod, mon téléphone... J'utilise du matos B&O. J'ai pas mal de vinyles aussi. Je veux pouvoir écouter Purple Haze d' Hendrix ou Isaac Hayes en ayant l'impression qu'ils sont dans mon salon. " " Les restos ? Quand je choisis un endroit, je sais déjà ce que je vais y manger. Pour les entrecôtes, je vais au Vieux Saint Martin à Bruxelles. Pour le poulet, au Canterbury, à Ixelles. Puis, la Crèche des artistes est l'un des meilleurs italiens du pays. Tout y est génial mais les pâtes sautées aux écrevisses sont juste splendides... Sinon, j'aime beaucoup bouquiner. Je lis énormément de biographies. C'est plus pour m'instruire que pour me divertir mais j'y prends un véritable plaisir. Là, je viens de récupérer A Muslim American Slave : The Life of OMAR IBN SAID. L'histoire vraie, racontée par ses soins, d'un Sénégalais vendu comme esclave en Amérique. Avant, je m'étais attaqué à la bio de Keith Richards. Ça peut sembler fou que ce mec soit encore sur terre après toutes les merdes qu'il a gobées. Après avoir brûlé la vie par les deux bouts. C'est tout sauf un exemple à suivre, mais il nous rappelle que c'est à dieu et pas à nous de juger. " PAR JULIEN BROQUET