La saga autour de Harry Kewell, l'attaquant du flanc gauche de Leeds a connu un épilogue la semaine dernière. Finalement, c'est Liverpool et pas Arsenal qui a engagé l'Australien. Dans la plus grande confusion, d'ailleurs. Il ressort que les Reds ont payé 7,2 millions d'euros à Leeds mais cela aurait pu être 10 millions. Le reste devrait encore être payé au manager du joueur, qui a menacé que Kewell reste encore un an à Leeds. Il aurait alors été en fin de contrat et aurait pu partir gratuitement. Finalement, après une négociation de six mois avec Liverpool, Kewell y a décroché un contrat de cinq ans. Il portera le numéro 7, le même que des légendes du club comme ...

La saga autour de Harry Kewell, l'attaquant du flanc gauche de Leeds a connu un épilogue la semaine dernière. Finalement, c'est Liverpool et pas Arsenal qui a engagé l'Australien. Dans la plus grande confusion, d'ailleurs. Il ressort que les Reds ont payé 7,2 millions d'euros à Leeds mais cela aurait pu être 10 millions. Le reste devrait encore être payé au manager du joueur, qui a menacé que Kewell reste encore un an à Leeds. Il aurait alors été en fin de contrat et aurait pu partir gratuitement. Finalement, après une négociation de six mois avec Liverpool, Kewell y a décroché un contrat de cinq ans. Il portera le numéro 7, le même que des légendes du club comme Kevin Keegan ou Kenny Dalglish. Un lourd héritage ! Kewell a disputé huit saisons avec Leeds. Il est arrivé très jeune en Angleterre, mais a rapidement impressionné son entourage par sa technique, sa vitesse et son maniement de ballon. Lorsqu'il avait 18 ans, l'ex-coach national et ex-entraîneur de Leeds, Howard Wilkinson disait de lui qu'il avait tout pour devenir le meilleur footballeur d'Europe. Une grave blessure à la cheville vint interrompre ces beaux plans. Ces trois dernières saisons, Kewell ne répondit pas vraiment à l'attente et ce n'est qu'en fin de saison dernière qu'il retrouva son meilleur niveau. Juste à temps pour sauver Leeds de la relégation. C'est lui qui marqua le but libérateur contre Arsenal, il y a quelques semaines. Sa position sur le terrain à Liverpool ne suscite pas de questions. Par rapport aux rôles sur le flanc gauche auparavant dévolus à Vladimir Smicer ou Emile Heskey, Kewell constitue un renfort non négligeable. Par contre, en équipe nationale, Harry Kewell refuse d'évoluer à gauche avec les Aussies, ce qui a constitué une solide déception en matches de barrages de la Coupe du Monde, contre l'Uruguay, l'an dernier. Kewell y avait évolué en pointe de l'attaque, de manière décevante. L'arrivée de Kewell constitue une bonne nouvelle pour les supporters de Liverpool, qui ont connu pas mal de désillusions la saison écoulée. Le club ne s'est pas qualifié pour la Ligue des Champions, ce qui a donné lieu à pas mal de grincements de dents du côté des ambitieux Michael Owen, Steven Gerrard ou Danny Murphy. Newcastle a réalisé pas mal de transferts et Chelsea dispose d'un nouvel homme fort prêt à investir 75 millions d'euros en achats de joueurs. Kewell, qui a inscrit 15 buts la saison dernière en tant qu'ailier (aucun penalty), donne un peu d'air à Gérard Houllier. Le Français s'est entouré de compatriotes dans son staff technique et avait été chercher pas mal de joueurs dans l'Hexagone la saison dernière, mais sans beaucoup de succès. Il pourra mieux balancer son équipe offensivement. Les fans sont ravis, eux qui sentent le souffle d'Everton, autre club de Liverpool et rival de toujours dans leur dos. Everton avait en effet terminé à une belle 7e place en mai. (P. T'Kint) BRETT EMERTON (24 ans), l'arrière droit australien de Feyenoord, a signé pour quatre ans aux Blackburn Rovers, qui ont laissé partir David Dunn à Birmingham et Keith Gillespie à Leicester City. GEREMI (Middlesbrough) passe à Chelsea. LES FERDINAND a répondu aux avances de Leicester City. TELEVISION : la BBC, Sky et la fédération (FA) ont conclu un nouvel accord concernant la FACup et les matches à domicile de l'équipe d'Angleterre. Il s'agit d'un contrat de 475 millions d'euros portant sur quatre ans. La BBC diffusera les matches de l'équipe nationale A, Sky ceux des jeunes et un résumé du match de l'équipe A. Pour la FA Cup, la radio-télévision publique a le premier choix des rencontres.