Le week-end dernier était placé sous le signe des seizièmes de finale de la Coupe de Belgique.

Georges Heylens: Avec des résultats conformes à la logique le samedi, à l'exception peut-être de la qualification de Bocholt face à Beveren. Quoique je ne considère pas, non plus, ce résultat comme une véritable surprise, compte tenu des difficultés rencontrées par les Jaune et Bleu en D1 déjà. Avec sa cavalerie légère d'Ivoiriens, il fallait quand même s'attendre à ce que les joueurs du Freethiel se fassent bousculer physiquement par un adversaire qui avait de surcroît l'avantage d'évoluer sur ses terres. Les footballeurs locaux ont compensé leurs limites sur le plan purement footballistique par un engagement de tous les instants. Ils avaient ce que j'appelle "l'esprit coupe", qui amène souvent les plus faibles à se transcender face à un adversaire d'une division supérieure. Et les hommes d'Herman Helleputte l'ont vérifié à leurs dépens.
...

Georges Heylens: Avec des résultats conformes à la logique le samedi, à l'exception peut-être de la qualification de Bocholt face à Beveren. Quoique je ne considère pas, non plus, ce résultat comme une véritable surprise, compte tenu des difficultés rencontrées par les Jaune et Bleu en D1 déjà. Avec sa cavalerie légère d'Ivoiriens, il fallait quand même s'attendre à ce que les joueurs du Freethiel se fassent bousculer physiquement par un adversaire qui avait de surcroît l'avantage d'évoluer sur ses terres. Les footballeurs locaux ont compensé leurs limites sur le plan purement footballistique par un engagement de tous les instants. Ils avaient ce que j'appelle "l'esprit coupe", qui amène souvent les plus faibles à se transcender face à un adversaire d'une division supérieure. Et les hommes d'Herman Helleputte l'ont vérifié à leurs dépens. Demi-finaliste l'année passées, Lokeren est passé à la trappe dès le premier tour, à Mons.Les Dragons ont à nouveau prouvé qu'ils sont capables de tirer leur épingle du jeu face aux meilleurs au stade Tondreau. Et ils ont démontré également leurs richesses en profondeur puisque les deux buts de la qualification ont été marqués par des éléments qui ne faisaient pas figure de priorité cette saison: le Tchèque Tomasz Herman et le Nigérian Rabiu Baita. Avec la foi qui anime les joueurs et la qualité du football qu'ils dispensent, les Hennuyers se mueront encore souvent en giant-killers dans leurs installations, c'est sûr. Pour peu que le tirage au sort leur soit favorable, ils peuvent encore forger l'un ou l'autre exploit en tout cas, même si l'épreuve de coupe sera davantage prise au sérieux cette saison que par le passé. Pour certains clubs, qui ont perdu toute chance de s'illustrer en championnat, la Coupe sera la seule possibilité de rachat cette saison.Au Standard notamment.Les Rouches ont été deux fois finalistes ces dernières années. C'est la preuve qu'ils ne dédaignent pas cette compétition. Pour eux, la Coupe est évidemment le chemin le plus court vers l'Europe mais, au risque de me tromper, je ne pense pas que les Liégeois ont déjà dit nécessairement leur dernier mot en championnat. A présent qu'Ole-Martin Aarts et Ali Lukunku commencent à tourner à plein régime, bien soutenus par Johan Walem, les joueurs de Dominique D'Onofrio vont sans nul doute opérer une remontée spectaculaire au classement dans le même temps que d'autres chercheront logiquement leur deuxième souffle. Je ne vois pas le Lierse, Lokeren ou St-Trond carburer à plein régime tout au long de la saison.Et Genk?Libéré de toute contrainte européenne, il va pouvoir se concentrer à fond sur les deux compétitions nationales. Et je ne le vois pas céder beaucoup de terrain dans la mesure où ses joueurs montent en puissance. C'est le cas notamment de Wesley Sonck, qui est en train de terminer le premier tour en boulet de canon. Il fait pleinement honneur à son statut de meilleur joueur belge. Au Racing, un autre élément ne me laisse sûrement pas indifférent non plus: c'est le jeune Kevin Vandenbergh. Je l'avais déjà trouvé très bon face au Real Madrid et il vient logiquement de confirmer ses bonnes dispositions face à un adversaire d'une pointure inférieure: Virton. Franchement, le fils d'Erwin me fait irrésistiblement penser à son père, que j'ai eu sous mes ordres à Lille. Il a le sens du déplacement, de la remise et du but, ce qui n'est pas peu dire. De plus, il a cette faculté de jouer en un temps, ce qui est l'apanage des plus grands. Il est vraiment promis à un très grand avenir.Les matches du dimanche ont donné lieu à une surprise de taille: l'élimination de La Gantoise à Turnhout?Où Bruno Versavel a prouvé qu'il avait encore de beaux restes. D'autres clubs n'ont pas eu la tâche facile non plus: tous ceux qui sont allés en déplacement au Limbourg. Franchement, je suis épaté par l'esprit qui anime toute cette province. Là-bas, on a encore le sens de l'entraide. Chez nous, on est loin du compte. Samedi passé, j'avais prévu un match amical contre l'Olympic, qui a été annulé parce que la Jeunesse d'Ath, qui partage notre terrain, avait décidé d'organiser une joute amicale contre un sans-grade. Et cette équipe a obtenu la priorité sur un pensionnaire de D3 comme l'Olympic. C'est dingue. Si rien ne change dans les mentalités à Ath, je remets ma démission cette semaine encore. (B. Govers)