Drôle de record lors du dernier marathon de Paris puisqu'une Paloise de 34 ans a inscrit son nom dans le Guinness Book des records en parcourant les 42,195 km avec des escarpins de sept centimètres de haut en seulement 6 heures et 4 minutes, soit en une heure et 24 minutes de moins que l'Américaine Irène Sewell qui détenait le précédent record. Impressionné ?
...

Drôle de record lors du dernier marathon de Paris puisqu'une Paloise de 34 ans a inscrit son nom dans le Guinness Book des records en parcourant les 42,195 km avec des escarpins de sept centimètres de haut en seulement 6 heures et 4 minutes, soit en une heure et 24 minutes de moins que l'Américaine Irène Sewell qui détenait le précédent record. Impressionné ? KEVIN VANDENDRIESSCHE : Oui et non, je n'ai pas de talent similaire en tout cas. Là où je me débrouille le mieux, c'est en cuisine. Je fais un très bon welsh, une spécialité de chez moi, dans le Nord. En gros, c'est du cheddar fondu sur du pain avec du jambon, de la moutarde, des oeufs, de la saucisse. La pizza au fromage a aussi son nouveau record du monde avec... 154 variétés différentes. Elle a été conçue par un chef d'une chaîne de pizzerias australienne. Ta dernière indigestion ? VANDENDRIESSCHE : Indigestion, je ne sais pas. Ça ne me dit rien. Une belle cuite, ça oui. En famille sans doute. Ah non, je m'en souviens d'une belle ! C'était au marché de Noël de Mouscron avec l'équipe. Avec Vincent Provoost et Patrick Stelandre entre autres. Et avec beaucoup de vins chauds et de bières aussi dans mes souvenirs... Un navigateur japonais de 52 ans est devenu samedi le premier non-voyant à réaliser une traversée sans arrêt de l'Océan Pacifique à bord d'un voilier. Toi, c'est quoi le trajet de ton quotidien que tu pourrais réaliser les yeux fermés ? VANDENDRIESSCHE : Au sens propre, c'est la traversée de ma chambre à celle de ma fille. Sur les coups de 3 h du matin. Il doit y avoir 20 mètres, mais c'est sportif. Et je suis imbattable. C'est du vécu ! L'argent ne fait le bonheur, acte 615. Mariés depuis 38 ans et parents de deux enfants, les plus gros gagnants britanniques de l'histoire de l'EuroMillions vont divorcer 8 ans après avoir gagné la somme astronomique de 161 millions de livres. Ton dernier achat inutile ? VANDENDRIESSCHE : Je n'en ai pas. J'ai toujours été très économe. Parfois, c'est dur de ne pas faire comme les copains, mais ce n'est pas dans ma nature. D'ailleurs, je roule en Renault Mégane. Un hôtel de la ville de Tequila, au Mexique, où est produit l'alcool éponyme, propose l'expérience insolite d'une nuit dans une barrique de tequila aménagée en chambre de luxe au beau milieu d'un champ d'agaves, la plante à la base de cet alcool. L'endroit insolite où tu rêverais de passer une nuit ? VANDENDRIESSCHE : Je me dis que Notre Dame de Paris, ça aurait pu être sympa, mais que là, tout de suite, ça va être compliqué. Non, mais en vrai, je suis plus dans un trip animalier moi. Mon rêve impossible, ce serait, par exemple, de passer une nuit au milieu de plein de tigres ou de lions. En fait, j'aimerais surtout un jour faire un safari, mais je n'en ai pas encore eu l'occasion. Lancée au Japon par Nintendo en avril 1989, la Game Boy a 30 ans. Tu te souviens de ta dernière partie de Tétris ? VANDENDRIESSCHE : J'y ai joué plus petit, mais je ne me souviens plus de mon score. Je vous parle bien de la grosse brique grise là, hein pas de la Game Boy Color un peu stylée qui est arrivée après. Joli coup de vieux pour le coup. Grâce à l'intelligence artificielle (IA), des chercheurs basés à Singapour ont mis au point une application permettant de coloriser de vieilles photos en noir et blanc. Toi, c'est quoi l'objet de ton enfance auquel tu rêverais redonner un second souffle ? VANDENDRIESSCHE : Ce ne serait pas un objet, mais plutôt un animal. Mon chien Sassy en l'occurrence. Un berger allemand qui est mort il y a 5 ans. Ça m'a fort attristé à l'époque. Ma mère aussi d'ailleurs. Je pense encore souvent à elle.