Positif

Le prodige limbourgeois (19 ans) possède une frappe de balle exceptionnelle du pied droit. Du cou de pied, son tir est très violent et cela lui permet, en renversement de jeu, de trouver un partenaire à 40 mètres sans forcer le moins du monde et pratiquement sans élan. Mais, c'est de l'intérieur du pied, sur les frappes enroulées, qu'il excelle véritablement. Son coup franc décentré contre Charleroi est la preuve de la puissance et de la précision qu'il peut imprimer au ballon.
...

Le prodige limbourgeois (19 ans) possède une frappe de balle exceptionnelle du pied droit. Du cou de pied, son tir est très violent et cela lui permet, en renversement de jeu, de trouver un partenaire à 40 mètres sans forcer le moins du monde et pratiquement sans élan. Mais, c'est de l'intérieur du pied, sur les frappes enroulées, qu'il excelle véritablement. Son coup franc décentré contre Charleroi est la preuve de la puissance et de la précision qu'il peut imprimer au ballon. Il est déjà passé maître dans la manière de provoquer son adversaire en 1 contre 1. Il s'appuie sur une conduite de balle d'excellent niveau aussi bien du pied droit que du gauche. Il enchaîne les dribbles avec une grande aisance en tentant les gestes difficiles et imprévisibles tels la virgule ou le double contact pied gauche-pied droit. Il est doté d'une vitesse de course de très bon niveau. Si son accélération sur les premiers mètres est plus que correcte, c'est sur 40 mètres et plus qu'il est impressionnant. Cela se voit surtout dans les situations de contre-attaque où sa présence dans les 16 mètres se concrétise à la vitesse de l'éclair. Ballon au pied, sa vitesse d'exécution déstabilise les opposants les plus véloces et les plus expérimentés. A son âge, le numéro 14 de Genk a déjà une expérience de plus de 40 matches de D1 dans les jambes. Sa marge de progression est bien évidemment encore très grande et son coach essaie de le ménager en lui offrant des périodes de récupération quand le score est acquis. Le niveau technique d'une des nouvelles stars de notre compétition est tout simplement au-dessus de la moyenne. Il contrôle le ballon et l'amortit avec aisance et la plupart de ses gestes sont réalisés dans le sens du jeu. Il anticipe la réception du ballon en se repositionnant directement par rapport au contrôle orienté qu'il a effectué. Il tient aussi compte de la position du défenseur et de son comportement. Bref, outre son talent technique naturel, il est doté d'une excellente lecture du jeu. Il adore décrocher sur son flanc pour se libérer du marquage adverse. Quand le jeu se trouve sur l'autre flanc, il anticipe le renversement de jeu. Il profite du positionnement en zone de son opposant direct pour se démarquer intelligemment et recevoir le ballon dans les pieds. Cela lui permet de prendre possession du cuir sans pression et d'enchaîner balle aux pieds dans la profondeur. La qualité de son passing n'est déjà plus à démontrer. Ses services sont bien appuyés et la précision de ses passes ainsi que sa vision du jeu sont révélateurs du haut niveau qu'il pourra atteindre un jour. Malgré son jeune âge, il parvient déjà à utiliser toutes les ficelles pour provoquer la faute adverse. Il a l'art de pousser le ballon ou de dribbler au dernier moment pour mettre son opposant direct dans la difficulté, afin que le contact soit inéluctable. Avec ses 68 kilos pour 1m80, il doit encore s'étoffer physiquement. Il est encore un peu léger dans les duels corps à corps et son gabarit ne lui permet pas toujours de rivaliser avec les défenseurs les plus robustes. La musculation va l'aider à s'aguerrir davantage. Le jeu de tête doit nettement s'améliorer non seulement dans la qualité de son timing mais également dans son envie de se lancer dans les duels aériens. Il évite ce genre de situations en décrochant très bas dans le jeu pour recevoir le ballon dans les pieds. I l va devoir étoffer son registre en évoluant à d'autres places, ne se contentant pas uniquement d'un rôle sur le flanc. Pour l'instant, il manque clairement de polyvalence et il permute très peu (1 seule fois en 60 minutes contre Charleroi) avec son alter ego du flanc droit Thomas Buffel. A sa décharge, il s'agit peut-être des consignes de son coach. Bien qu'il évolue sur le flanc gauche, la qualité de son tir du pied gauche est loin d'atteindre celui du pied droit. Pour les passes, les centres et les enchaînements techniques, le deuxième pied ne pose aucun problème. Par contre, en ce qui concerne la frappe au but, ce n'est pas du tout pareil et les gestes ne sont pas aussi naturels. Son jeu manque encore de variété car il reste presque constamment en position très écartée, même lorsque le ballon se trouve sur l'autre flanc. Cela l'empêche souvent d'être dangereux dans le grand rectangle adverse quand l'action s'enclenche de l'autre côté du terrain. Son développement tactique est encore très perfectible et principalement en perte de balle. Il réagit encore trop par rapport à son adversaire direct. Il va devoir rentrer beaucoup plus côté intérieur quand l'offensive adverse se développe sur l'autre flanc. Il doit encore se rendre compte que le ballon est l'élément primordial dont il faut tenir compte pour bien défendre. Quand il est dépassé par le ballon, il a tendance à réagir en fonction de son opposant plutôt que de vouloir diminuer les distances par rapport à son défenseur latéral. Son volume de jeu doit nettement s'améliorer. Il se montre peu concerné lorsque le ballon est loin de sa zone en possession de balle. Et en récupération, il se contente bien souvent d'un recul-frein et de bloquer les sorties de l'arrière latéral adverse. Son pressing, même si il est très agressif, ne se réalise pas toujours au bon moment. A ce niveau, il se montre plus instinctif que rentrant dans un schéma collectif parfaitement mis en place. Ses appels dans la profondeur, sans ballon, sont très rares car il préfère éliminer son adversaire ballon au pied plutôt que de se lancer dans des démarquages de rupture sans le cuir. C'est en décrochage qu'il préfère, de loin, évoluer.Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre