Kepa Arrizabalaga. Son nom figure sur toutes les grandes listes. Il est l'avenir de l'Athletic Bilbao, clame-t-on. Il vient d'Ondarroa, une ville côtière où l'Athletic l'a repéré avant même ses dix ans. C'est un ancien joueur basque, José Mari Bengoetxea, qui l'a découvert, en même temps que trois de ses copains. Kepa a parcouru toutes les équipes d'âge, y compris les nationales, et il a effectué ses débuts en équipe nationale A cet automne.
...

Kepa Arrizabalaga. Son nom figure sur toutes les grandes listes. Il est l'avenir de l'Athletic Bilbao, clame-t-on. Il vient d'Ondarroa, une ville côtière où l'Athletic l'a repéré avant même ses dix ans. C'est un ancien joueur basque, José Mari Bengoetxea, qui l'a découvert, en même temps que trois de ses copains. Kepa a parcouru toutes les équipes d'âge, y compris les nationales, et il a effectué ses débuts en équipe nationale A cet automne. Si tout se passe bien, il sera le troisième gardien de l'Espagne cet été, après DavidDe Gea et PepeReina. Il mesure 1m89 et a la cote auprès des scouts depuis plusieurs années. La Juventus l'a déjà approché une fois - un jour, GianluigiBuffon finira bien par raccrocher - et Arsenal a fait de même la saison passée, parce que Petr Cech prendra aussi sa retraite. Mais son chemin semble plutôt le conduire au Real. Dès janvier ? C'est possible. Kepa Arrizabalaga, qui dispute sa deuxième saison au poste de titulaire chez les Basques, refuse en effet de prolonger son contrat, qui vient à échéance en juin prochain. Il est libre de négocier dès le 1er janvier. Si le Real le veut immédiatement, il doit débourser vingt millions mais, en été, le gardien sera gratuit. Arrizabalaga n'est pas en très bonne position au classement des moyennes du championnat, car l'Athletic est médiocre. Il vient toutefois de préserver ses filets contre le Real, dans un match très médiatisé, pour la quatrième fois cette saison. Ses atouts ? Son jeune âge, sa taille et un registre complet. Kepa fait son boulot, il ose sortir de sa cage et participer au jeu sans stresser. Les moins ? Il manque d'expérience, puisqu'il n'est premier gardien que depuis un an et demi. C'est peu pour quelqu'un qui devrait se produire en Ligue des Champions et lutter pour le titre. Keylor Navas, l'actuel numéro un, se moque des rumeurs. Il jouit de la confiance de ZinédineZidane, qui n'a pas oublié que durant ses premiers mois au poste de T1, le Costaricien a sauvé les meubles derrière une défense poreuse. Navas est confronté à des rumeurs de renforts depuis son arrivée à Madrid en 2014. De Gea a failli débarquer fin août 2015 mais les documents sont arrivés une demi-heure trop tard. On cite régulièrement GianluigiDonnarumma et ThibautCourtois. " Je me battrai contre tout le monde ", a déclaré Navas au Mondial des clubs la semaine passée. " Si mes rivaux plongent vingt fois à l'entraînement, je le ferai 25 fois et s'ils font 30 exercices, j'en ferai 50. "