La remise du Soulier d'Or aurait dû se dérouler à Liverpool, puisque c'est au service des Reds que Luis Suarez a marqué ses 31 buts, mais le club anglais n'avait guère envie d'organiser une fête pour un footballeur qu'il n'avait conservé qu'à grand-peine il y a un an et qui est finalement parti cet été. A la demande de Luis Suarez en personne, le trophée aurait dû lui être remis par Steven Gerrard, le capitaine des Reds, mais le club n'a pas autorisé le médian à se déplacer en Catalogne. Gerrard a lu un message vidéo qui a été montré pendant la cérémonie...
...

La remise du Soulier d'Or aurait dû se dérouler à Liverpool, puisque c'est au service des Reds que Luis Suarez a marqué ses 31 buts, mais le club anglais n'avait guère envie d'organiser une fête pour un footballeur qu'il n'avait conservé qu'à grand-peine il y a un an et qui est finalement parti cet été. A la demande de Luis Suarez en personne, le trophée aurait dû lui être remis par Steven Gerrard, le capitaine des Reds, mais le club n'a pas autorisé le médian à se déplacer en Catalogne. Gerrard a lu un message vidéo qui a été montré pendant la cérémonie... La fête s'est donc déroulée à Barcelone avec Kenny Dalglish en invité d'honneur. C'est l'Ecossais, alors entraîneur de Liverpool, qui avait transféré l'Uruguayen en 2011. " Nous avions besoin d'un avant et nous avons écumé le marché. Durant une réunion de la cellule sportive, quelqu'un a parlé de Luis et j'ai immédiatement dit : - On fonce. J'avais vu ce qu'il avait réussi à l'Ajax. Il constitue une garantie de buts. " Dalglish a découvert un footballeur engagé. " Il est venu avec sa femme Sofia. Il avait une fillette d'un an environ. Il a vraiment l'esprit de famille. Sur le terrain, il était très concentré mais en dehors, très calme. Il a marqué dès son premier match, contre Stoke City. " Comment se comportait-il dans le vestiaire ? On n'en sait pas grand-chose. Dalglish : " Ce n'est pas nécessaire non plus. Son style est parfois individuel mais il a l'esprit d'équipe. Je ne suis pas porté sur les statistiques mais j'ai lu que la saison passée, il avait été impliqué dans 50 % de tous les buts marqués par Liverpool. Soit il les avait marqués, soit il les avait amenés. Sa joie est aussi grande dans les deux cas. Il ne veut pas marquer lui-même, il veut que son équipe trouve le chemin des filets. " Pas un mot de travers sur Suarez, alors nous l'interrogeons sur le fameux caractère du joueur. " Quand un club embauche un joueur, il doit s'en occuper ", observe KingKenny. " Du moins jusqu'à ce qu'il se produise quelque chose qui n'est plus défendable. " Donc pas la moindre mauvaise parole, même quand nous insistons en rappelant que la plupart des buts dans lesquels il a un pied ont été marqués contre des adversaires de moindre rang. Car Suarez, à l'analyse, n'a pas marqué contre Manchester City, Chelsea ni Arsenal. Dalglish : " Que voulez-vous dire ? Manchester United est-il une petite équipe ? Il a marqué à Old Trafford. Everton est-il une formation modeste ? Il a marqué dans les deux derbies. Et Tottenham ? Il a inscrit trois buts. Pour Liverpool, tous les matches sont importants ! " Suarez a donc bien porté le n°sept de Dalglish, comme un certain Kevin Keegan aussi. Dalglish : " Le mythe des dossards est contemporain. Nous ne nous en occupions pas, pour autant que notre numéro soit inférieur à douze. Sinon, nous avions un problème. " Suarez a été le coéquipier de Simon Mignolet la saison dernière. Les yeux de Dalglish s'illuminent en entendant le nom de Big Si. " Un grand gardien. Il a très bien débuté et il a poursuivi sur sa lancée. Cette saison aussi. Je me souviens de plusieurs matches durant lesquels il a été décisif. " Globalement, Dalglish se dit impressionné par les Belges. " Ils sont régulièrement les meilleurs en PremierLeague. Ils ont tous un rôle-clé dans de grands clubs. A terme, cela aura fatalement un impact sur l'équipe nationale. Je l'ai vue à l'oeuvre lors de la campagne de qualification précédente contre l'Ecosse. Elle était impressionnante ! "