Ceux qui suivent la Coupe du Monde féminine s'en rendent compte : les pays arabes n'y sont pas représentés. Pas de hijabs sur les terrains, ce que la FIFA avait par ailleurs interdit de 2011 à 2013 avant de les autoriser. Ce veto a coûté une qualification pour les JO 2012 à Katayoun Khosrowyar, l'Iran interdisant à ses femmes de jouer sans foulard...