Kasper Schmeichel a vingt ans. Le gardien de but est le fils de Peter, l'illustre dernier homme de Manchester United et de l'équipe nationale du Danemark. Il a achevé sa carrière à Manchester City, le club pour lequel son fils se produit depuis 2002. Kasper a mûri lentement. Il a d'abord joué en équipes d'âge puis, la saison passée, au second tour, il a été prêté à Darlington, à Bury et à Falkirk, en Ecosse. Ce club souhaitait le conserver cette saison. Kasper Schmeichel était enclin à accepter mais Sven-Göran Eriksson a tranché : il a fait revenir l'espoir à City, où il allait devenir la doublure du numéro un, le Suédois Andreas Isaksson. ...

Kasper Schmeichel a vingt ans. Le gardien de but est le fils de Peter, l'illustre dernier homme de Manchester United et de l'équipe nationale du Danemark. Il a achevé sa carrière à Manchester City, le club pour lequel son fils se produit depuis 2002. Kasper a mûri lentement. Il a d'abord joué en équipes d'âge puis, la saison passée, au second tour, il a été prêté à Darlington, à Bury et à Falkirk, en Ecosse. Ce club souhaitait le conserver cette saison. Kasper Schmeichel était enclin à accepter mais Sven-Göran Eriksson a tranché : il a fait revenir l'espoir à City, où il allait devenir la doublure du numéro un, le Suédois Andreas Isaksson. Il a obtenu sa chance plus tôt que prévu. Isaksson s'est fracturé le pouce juste avant le premier match de championnat, contre West Ham, ce qui lui a valu six semaines d'indisponibilité. Kasper a saisi sa chance des deux mains. Le jeune Danois est resté invaincu jusqu'à la 80e minute du match contre Arsenal, samedi dernier, soit près de quatre matches de rang. Il n'a pas encore acquis le poids qui était précieux à son père dans les duels mais il est très alerte, bon sur sa ligne comme dans ses sorties. Samedi, il est pratiquement devenu une icône. Robin van Persie n'a même pas réussi à le battre du point de penalty. Cesc Fabregas y est parvenu à dix minutes de la fin, sur un haut tir oblique. Comme son père autrefois, Schmeichel est monté sur un coup de coin, en fin de match, mais malheureusement pour lui, ManuelAlmunia a neutralisé son heading. City a certes essuyé son premier revers mais il reste la révélation du début du championnat. Samedi, Emile Mpenza a été titularisé et a obtenu une belle occasion de but. En attaque, Eriksson continue à modifier ses pions. Mpenza avait entamé le derby contre United sur le banc. Cette fois, c'était au tour de l'Italien Rolando Bianchi. La défense est un bloc de béton. En son sein, Micah Richards, qui n'a que 19 ans mais est déjà international A et est un grand espoir anglais. En équipe nationale, il évolue à l'arrière droit mais City l'aligne dans l'axe. ÉQUIPE NATIONALE. Après le revers essuyé contre l'Allemagne (1-2), une polémique a éclaté quant aux navettes de David Beckham (32 ans). Au cours des trois prochains mois, il doit jouer 22 matches tout en supportant 80.000 miles en avion et 128 heures de décalage. On craint qu'il ne se surmène. LA Galaxy envisage de ne pas libérer le joueur pour les matches amicaux. EVERTON. Les fans ont accepté le déménagement à Kirkby. Le nouveau stade, en-dehors de Liverpool, sera prêt en 2010. Le Nigérian Yakubu Aiyegbeni rejoint Goodison. Everton a déboursé près de 17 millions d'euros. ARSENAL se fait fort de faire resigner pour deux ou trois saisons Arsène Wenger, qui l'entraîne depuis onze ans. Le manager français a 57 ans et arrive en fin de contrat. Jens Lehmann s'est blessé avec la Mannschaft à Wembley. Il est touché au tendon d'Achille et est out pour deux semaines. William Gallas, capitaine cette saison, a été secoué à Blackburn et est sur la touche trois semaines. Les Blackburn Rovers ont écopé d'une amende de 150.000 euros de la FA pour son mauvais comportement la saison passée. ANDY COLE (35 ans) a signé à Sunderland, dirigé par son ancien coéquipier RoyKeane. L'attaquant retrouve aussi Dwight Yorke. En 1999, le trio a gagné la Ligue des Champions. KASEY KELLER (37 ans, Mönchengladbach) a trouvé embauche à Fulham. Il a déjà joué à Tottenham et Leicester City. JULIANO BELLETTI, l'arrière droit brésilien (31 ans) de Barcelone, rejoint Chelsea. PETER T'KINT