Solide derrière, frivole devant

Après quatre ans à se battre pour le maintien, Eupen vise maintenant, pour la première fois, une place dans le top 8. Fini le temps où ce club alignait majoritairement des jeunes talents de l'académie Aspire, entourés par l'un ou l'autre routinier. Désormais, les quelques jeunes Africains qui sont restés jouent avec des gars qui ont un solide parcours dans le foot professionnel.
...

Après quatre ans à se battre pour le maintien, Eupen vise maintenant, pour la première fois, une place dans le top 8. Fini le temps où ce club alignait majoritairement des jeunes talents de l'académie Aspire, entourés par l'un ou l'autre routinier. Désormais, les quelques jeunes Africains qui sont restés jouent avec des gars qui ont un solide parcours dans le foot professionnel. Au moment de terminer son mercato, l'entraîneur Beñat San José a toujours dans son groupe 29 pros venant de quatorze pays différents. Eupen a fait venir pas moins de quatorze nouveaux joueurs, avec en tête d'affiche l'ancien international brésilien Adriano Correia, passé par Barcelone et le FC Séville. Eupen a connu des soucis offensifs en début de championnat, mais a fait tout ce qu'il fallait pour y remédier. Il y a eu le retour de l'attaquant de pointe Smail Prevljak, le come-back de Mamadou Koné, l'arrivée de Julien Ngoy et le transfert surprenant de Victor Vázquez, qui était encore une attraction de notre compétition il y a cinq ans avec le Club Bruges. À côté de ces arrivées, on a assisté au repositionnement de Knowledge Musona dans un nouveau rôle, derrière les attaquants. Et Konan N'Dri, un jeune talent d'Aspire, est un poison pour les adversaires sur le flanc, peu importe que ce soit à gauche ou à droite. Derrière, c'est solide avec un trio expérimenté, Correia - Amat - Poulain et un gardien sous-estimé, Ortwin De Wolf. Au milieu, Stef Peeters est un bon successeur à Luis Garcia. En résumé, Eupen peut signer de bons résultats grâce à son organisation défensive et a suffisamment d'atouts offensifs pour compliquer la vie de n'importe quelle équipe. La qualité du groupe se vérifie aussi par les noms qu'on trouve sur le banc. On peut y voir Vázquez, Andreas Beck (250 matches en Bundesliga) et Nils Schouterden. Une des missions de l'entraîneur est d'entretenir la grinta de tous ces joueurs au solide parcours. " S'il accepte toutes les demandes d'interview, il ne va pas jouer beaucoup au cours des prochains mois. " Signé Michael Reul, le responsable de la communication, au moment de l'arrivée de cet ancien international brésilien (17 matches). En juillet 2019, il est rentré dans son pays pour raisons familiales et a signé au Club Athletico Paranaense. Mais quand il a entrevu la possibilité de revenir en Europe, il a donné sa priorité à Eupen. Top: Konan n'Dri Cet ailier ivoirien peut jouer des deux côtés. Il est un des derniers talents africains d'Aspire. Tous ses adversaires le considèrent comme un véritable poison. Flop: Andreas Beck Cet ancien international allemand (huit matches) a disputé plus de 250 rencontres de Bundesliga, mais il est aujourd'hui réserviste. Parce que la concurrence, notamment celle d' Adriano Correia, est d'un sacré niveau.