KAS Jr.

Il y a dix ans, l'Aspire Zone Foundation qatari a repris l'AS Eupen, alors en division deux. Trois ans plus tard, les germanophones été promu en D1A et depuis, ils s'y maintiennent. En reprenant le club, Aspire voulait offrir une vitrine aux talents africains d'Aspire Dreams, une fois leur formation au Qatar achevée. À partir de 18 ans, ces footballeurs pouvaient ainsi signer un contrat professionnel dans un club sous son contrôle. Un seul joueur a rapporté de l'argent: Onyekuru. Les autres ténors potentiels, Lazare et Ocansey, ont disparu par la petite porte, bien que Lazare ait finalement montré son talent à l'Union, la saison passée, avec un peu de retard.
...

Il y a dix ans, l'Aspire Zone Foundation qatari a repris l'AS Eupen, alors en division deux. Trois ans plus tard, les germanophones été promu en D1A et depuis, ils s'y maintiennent. En reprenant le club, Aspire voulait offrir une vitrine aux talents africains d'Aspire Dreams, une fois leur formation au Qatar achevée. À partir de 18 ans, ces footballeurs pouvaient ainsi signer un contrat professionnel dans un club sous son contrôle. Un seul joueur a rapporté de l'argent: Onyekuru. Les autres ténors potentiels, Lazare et Ocansey, ont disparu par la petite porte, bien que Lazare ait finalement montré son talent à l'Union, la saison passée, avec un peu de retard. Il y a deux ans, la fermeture de l'Aspire Dreams Academy au Sénégal a interrompu la livraison de talents à Eupen. Il reste quatre joueurs de l'académie: le gardien Nurudeen (à Eupen depuis 2017), l'avant N'Dri, l'extérieur gauche Sibiry Keita (depuis janvier 2019) et le vif ailier Nuhu (janvier 2020). Dans ce contexte, la principale nouvelle de l'été est qu'Aspire a fait savoir au directeur général Henkel qu'elle continuait à s'engager à Eupen. Une fois la source africaine tarie, Eupen a dû chercher un nouveau modèle. Il s'est rabattu sur de jeunes talents inconnus et bon marché. Ils peuvent être étrangers, comme le défenseur Agbadou, transféré de Tunisie dans le plus strict anonymat il y a deux ans et revendu avec bénéfice au Stade de Reims. Ou Belges, issus d'équipes espoirs, comme les défenseurs Van Genechten (ex-KRC Genk) et Paeshuyse (ex-KV Malines). Eupen mise également sur l'éclosion de ses propres jeunes. La saison dernière, Lambert a gagné ses galons de titulaire à l'arrière droit et Magnée (qui a joué en jeunes à Anderlecht, Genk et au Club) a pris la place de Cools au coeur de l'entrejeu, en hiver. Ces deux footballeurs faisaient partie du noyau A depuis 2019 mais n'ont obtenu leur chance qu'après le départ d'éléments plus chevronnés et l'arrêt des importations africaines. La saison passée, Eupen était en tête du classement après dix journées, mais sa chute a été tout aussi spectaculaire. Il a donc tremblé pour son maintien jusqu'à l'avant-dernière journée. Storck, le nouvel entraîneur, qui avait déjà discuté avec Eupen il y a un an, connaît sa mission: assurer le maintien pour la huitième fois. Ce ne sera pas simple mais l'Allemand a l'habitude de ce genre de situations. Il a prouvé au Cercle et à Mouscron qu'il osait offrir leur chance aux jeunes et qu'il pouvait développer un football offensif et soigné avec des noms moins connus. Storck a souri quand on lui a demandé s'il réalisait la difficulté de sa tâche, suite au départ de joueurs chevronnés: "J'aime les défis." Eupen a quasiment perdu toute sa défense, qui était expérimentée: Amat, Beck, Gnaka, Heris, Poulain, Agbadou. Il ne reste que le gardien Nurudeen et l'arrière droit Lambert. L'équipe compte donc sur de jeunes arrières étrangers, tels que Kral et Gorenc. Dans l'entrejeu, on suivra attentivement Christie-Davies, un jeune produit de Chelsea qui a déjà fait une brève apparition en Belgique, quand il a été loué au Cercle, alors entraîné par Storck. Il ne reste que dix des 24 footballeurs qui ont entamé le championnat précédent. Pour diriger les nombreux jeunes inconnus, Storck compte sur son distributeur, Peeters, qui s'est épanoui sous sa direction au Cercle, et sur l'attaquant bosnien Prevljak, qu'il convoitait depuis des années. En attendant d'éventuels renforts du Qatar, ils constituent les atouts d'un Eupen fortement rajeuni, de même que les rapides extérieurs N'Dri et Nuhu.