On n'use que de superlatifs pour décrire les qualités de cet attaquant né à Munich. Karim Adeyemi, fils d'un père nigérian et d'une mère roumaine, a joué chez les jeunes du Bayern de 2010 à 2012. Il a toutefois dû emprunter un chemin de traverse en rejoignant un autre club bavarois, le SpVgg Unterhaching, qui a sauté sur l'occasion d'engager le jeune...

On n'use que de superlatifs pour décrire les qualités de cet attaquant né à Munich. Karim Adeyemi, fils d'un père nigérian et d'une mère roumaine, a joué chez les jeunes du Bayern de 2010 à 2012. Il a toutefois dû emprunter un chemin de traverse en rejoignant un autre club bavarois, le SpVgg Unterhaching, qui a sauté sur l'occasion d'engager le jeune talent. Plus jeune, il était fasciné par des numéros 9 de renom, comme Serge Gnabry, Kylian Mbappé ou Pierre-Emerick Aubameyang. En juillet 2018, le RB Salzbourg a transféré le gaucher des U19 d'Unterhaching pour 3,35 millions d'euros, un record pour un joueur allemand encore mineur. Salzbourg l'a d'abord casé dans sa section amateur, le FC Liefering, en D2 autrichienne. Début 2020, Adeyemi est revenu au bercail et a immédiatement prolongé son contrat jusqu'en 2024. "Karim est un des joueurs les plus rapides et les plus dangereux passé chez nous", affirme Christoph Freund, le directeur sportif du RB Salzbourg. Sa valeur marchande est actuellement de vingt millions et elle ne cesse de croître. L'été dernier, Adeyemi a été champion d'Europe U21 sous la direction de Stefan Kuntz et le nouveau sélectionneur de la Mannschaft, Hansi Flick, l'a fait entrer au jeu contre l'Arménie (6-0), le 5 septembre. Il a inscrit un but et est devenu, à 19 ans, le plus jeune joueur à trouver la faille en équipe nationale. Il est actuellement le meilleur buteur du championnat autrichien avec huit buts en dix matches, dont deux penalties. Adeyemi est difficile à arrêter grâce à sa vitesse. Ses adversaires commettent énormément de fautes sur lui. Lors des trois derniers matches, quatre de ces fautes ont amené un penalty.