En rejoignant Auxerre en 2003, Bonaventure Kalou a déclaré : " Feyenoord a déjà trouvé mon successeur. C'est mon frère ". L'Ivoirien avait raison. Salomon Kalou (19 ans) est le meilleur buteur du championnat avec huit réalisations. Du coup, sous Ruud Gullit, Thomas Buffel est confiné sur le banc. " C'est un joueur capable d'ouvrir un match et de le décider grâce à ses actions individuelles ", a déclaré Gullit à Voetbal International.

Kalou est plutôt timide et modeste : " On peut toujours faire mieux. Je dois marquer davantage et apprendre à mieux choisir mes moments. L'entraîneur m'oblige à réaliser des actions, surtout quand je suis homme contre homme. Quand ce n'est pas le cas, je dois apprendre à jouer simplement. J'ai trop tendance à privilégier le beau geste ".

Il est devenu le chouchou du public, ce qui étonne Salomon Kalou : " Cet été, je me suis présenté à Feyenoord en pensant qu'après la préparation, je retournerais à l'Excelsior. Après le stage en Allemagne, j'avais le sentiment de pouvoir briguer davantage. J'ai bien joué contre Arminia Bielefeld, ce qui m'a donné de l'assurance. Ruud Gullit a immédiatement dit qu'il ne s'occupait pas des noms ni des performances du passé, que tout le monde partait à égalité. Il s'est beaucoup occupé de moi, dès le début ".

Salomon Kalou a rejoint le Kuip en 2000, grâce au coup de pouce de son aîné, Bonaventure. Tous deux viennent de l'académie de l'ASEC Abidjan. André Stafleu, son ancien entraîneur en jeunes, se souvient : " D'emblée, ses qualités exceptionnelles ont sauté à l'£il. Il était un footballeur africain typique : fantastique sur le plan technique mais aussi imprévisible dans ses actions. En progressant, il a acquis un meilleur sens du but. Au début, il ratait souvent de peu sa cible. Il est devenu un finisseur alors que Bonaventure est plutôt l'homme des assists ".

L'éQUIPE NATIONALE a commis son premier faux-pas en Macédoine, dans les qualifications. Jamais l'équipe de Marco van Basten n'a eu prise sur son adversaire, frais et dépourvu de complexe. A deux reprises, via Wesley Sneijder et Dirk Kuijt, elle a pris l'avantage, avec un brin de chance, mais la Macédoine a égalisé chaque fois. LES ESPOIRS ont signé leur premier succès. L'équipe de Foppede Haan s'est imposée sur deux buts de Collins John (18 ans, Fulham) face à la Macédoine (2-0). DE GRAAFSCHAP a un nouveau président, Sietze Veen, un ancien joueur. Il succède à Ap Ruesink, qui avait assuré l'interim après le départ de Derk Haank.

BUTEURS : 1. Kalou (Feyenoord) 8 buts ; 2. Kuijt (Feyenoord), Van de Haar (Utrecht), Vennegoor of Hesselink (PSV) 6.

(F. Vanheule)

En rejoignant Auxerre en 2003, Bonaventure Kalou a déclaré : " Feyenoord a déjà trouvé mon successeur. C'est mon frère ". L'Ivoirien avait raison. Salomon Kalou (19 ans) est le meilleur buteur du championnat avec huit réalisations. Du coup, sous Ruud Gullit, Thomas Buffel est confiné sur le banc. " C'est un joueur capable d'ouvrir un match et de le décider grâce à ses actions individuelles ", a déclaré Gullit à Voetbal International. Kalou est plutôt timide et modeste : " On peut toujours faire mieux. Je dois marquer davantage et apprendre à mieux choisir mes moments. L'entraîneur m'oblige à réaliser des actions, surtout quand je suis homme contre homme. Quand ce n'est pas le cas, je dois apprendre à jouer simplement. J'ai trop tendance à privilégier le beau geste ". Il est devenu le chouchou du public, ce qui étonne Salomon Kalou : " Cet été, je me suis présenté à Feyenoord en pensant qu'après la préparation, je retournerais à l'Excelsior. Après le stage en Allemagne, j'avais le sentiment de pouvoir briguer davantage. J'ai bien joué contre Arminia Bielefeld, ce qui m'a donné de l'assurance. Ruud Gullit a immédiatement dit qu'il ne s'occupait pas des noms ni des performances du passé, que tout le monde partait à égalité. Il s'est beaucoup occupé de moi, dès le début ". Salomon Kalou a rejoint le Kuip en 2000, grâce au coup de pouce de son aîné, Bonaventure. Tous deux viennent de l'académie de l'ASEC Abidjan. André Stafleu, son ancien entraîneur en jeunes, se souvient : " D'emblée, ses qualités exceptionnelles ont sauté à l'£il. Il était un footballeur africain typique : fantastique sur le plan technique mais aussi imprévisible dans ses actions. En progressant, il a acquis un meilleur sens du but. Au début, il ratait souvent de peu sa cible. Il est devenu un finisseur alors que Bonaventure est plutôt l'homme des assists ". L'éQUIPE NATIONALE a commis son premier faux-pas en Macédoine, dans les qualifications. Jamais l'équipe de Marco van Basten n'a eu prise sur son adversaire, frais et dépourvu de complexe. A deux reprises, via Wesley Sneijder et Dirk Kuijt, elle a pris l'avantage, avec un brin de chance, mais la Macédoine a égalisé chaque fois. LES ESPOIRS ont signé leur premier succès. L'équipe de Foppede Haan s'est imposée sur deux buts de Collins John (18 ans, Fulham) face à la Macédoine (2-0). DE GRAAFSCHAP a un nouveau président, Sietze Veen, un ancien joueur. Il succède à Ap Ruesink, qui avait assuré l'interim après le départ de Derk Haank. BUTEURS : 1. Kalou (Feyenoord) 8 buts ; 2. Kuijt (Feyenoord), Van de Haar (Utrecht), Vennegoor of Hesselink (PSV) 6. (F. Vanheule)