Khiaka (1,83 73 kg) est né au Brésil le 22 avril 1982 et a défendu les couleurs de l'équipe Première de Sao Paulo durant 3 saisons. Il est arrivé à 21 ans au Milan AC et en 7 saisons de professionnalisme, il a inscrit une moyenne d'un goal tous les 3 matches de championnat (62 buts en 188 rencontres). Cette année, le fait marquant aura été la victoire de son club en Ligue des Champions.
...

Khiaka (1,83 73 kg) est né au Brésil le 22 avril 1982 et a défendu les couleurs de l'équipe Première de Sao Paulo durant 3 saisons. Il est arrivé à 21 ans au Milan AC et en 7 saisons de professionnalisme, il a inscrit une moyenne d'un goal tous les 3 matches de championnat (62 buts en 188 rencontres). Cette année, le fait marquant aura été la victoire de son club en Ligue des Champions. Il symbolise la technique brésilienne avec une telle facilité dans le geste que tout ce qu'il réalise paraît tellement naturel. Il maîtrise parfaitement l'art de l'amortie et ce avec toutes les parties du corps (tête, poitrine, cuisses et toutes les surfaces des 2 pieds). Il se diffère d'autres Cariocas comme Ronaldinho ou Robinho par la simplicité, en apparence seulement, de ses mouvements. Son meilleur rôle est bien évidemment en soutien d'attaque où ses qualités d'infiltreur peuvent être utilisées au mieux. Il adore décrocher pour recevoir le ballon dans les pieds et ainsi avoir tout le jeu devant lui. Dos au but, il est moins efficace. Derrière un seul attaquant, il s'exprime pleinement. Mieux que dans un système avec 2 ou 3 avants. C'est un joueur qui possède une énorme faculté de pénétration et d'infiltration principalement axiale, ce qui le rend encore plus dangereux lorsqu'il se retrouve à 30-35 m face au but adverse. Il utilise également cette qualité vers les ailes où il fait parler son sens du jeu collectif et délivre de remarquables centres pour ses partenaires.Il reste un joueur à la musculature pas trop développée et son gabarit reste plutôt mince. C'est assez surprenant, car la plupart des joueurs passant par l'Italie, où la créatine est présente dans la plupart des clubs, gagnent beaucoup de volume (surtout au niveau des quadriceps) en 1 ou 2 ans. Son jeu de tête n'est pas sa qualité première même s'il s'y débrouille. Son relatif manque de taille le handicape quelque peu dans le combat aérien. Même si avec de telles qualités, il est évidemment plus facile de s'imposer au plus haut niveau, le fait de réussir à faire son trou pour un joueur de 21 ans dans un club du top tel que Milan démontre la force de son caractère. Aussi bien dans la vie de tous les jours que sur un terrain, Kaka est quelqu'un qui respire l'élégance. Son visage ne laisse d'ailleurs pas indifférent la gent féminine. Son physique élancé et bien proportionné, ajouté à sa facilité technique et à sa conduite de balle formidable, font de lui un des joueurs pros les plus élégants. Une de ses très grandes qualités est sa facilité de course et principalement sur des distances de 30-40 m. Quant à sa conduite de balle, c'est le domaine où il excelle. Ses grandes chevauchées sont devenues légendaires, principalement lorsque l'adversaire s'est quelque peu dégarni et qu'il peut repartir grâce à une récupération de balle assez bas dans son propre camp (le plus souvent par un partenaire qui le recherche directement pour enclencher la contre-attaque). Il réalise ses frappes de balle avec toutes les surfaces (intérieur, extérieur et cou) des deux pieds. Bien que droitier, il s'appuie sur un pied gauche de très grande qualité. Ce qui rend la tache du défenseur plus difficile : à tout moment, il peut décocher un tir instantané de son deuxième pied. Il utilise très bien sa technique de frappe dans les tirs à distance (à 35 m du but, il devient très dangereux), les coups francs axiaux et sur les flancs. Sa capacité à pouvoir enrouler un ballon avec force lui permet de donner des centres tendus vers ses partenaires.par Etienne Delangre